NOUVELLES

Budget : le gouvernement ontarien survivra

21/05/2013 09:57 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

La chef du NPD, Andrea Horwath, a confirmé, mardi, qu'elle appuierait le budget du gouvernement minoritaire libéral, ce qui élimine le risque d'élections ce printemps.

Mme Horwath s'est félicitée des concessions qu'elle a obtenues des libéraux en échange de son appui. Elle remplit ainsi sa promesse « d'obtenir des résultats pour les Ontariens ».

Les conservateurs avaient déjà fait savoir qu'ils voteraient contre le budget, déposé au début du mois.

La première ministre, Kathleen Wynne, dépendait de Mme Horwath pour rester au pouvoir. La semaine dernière, la cheffe libérale avait dit oui à deux des trois conditions formulées par le NPD après le dépôt du budget, en plus d'avoir accédé à ses requêtes prébudgétaires relativement à la réduction des primes d'assurance automobile, à la création d'emploi chez les jeunes et à la mise en place d'une garantie en matière de soins à domicile.

Négociations

Les deux femmes s'étaient rencontrées mercredi dernier pour discuter du budget. La chef du NPD s'était montrée optimiste à la sortie de la rencontre d'une vingtaine de minutes. Andrea Horwath avait alors affirmé qu'elle croyait que Kathleen Wynne était prête à changer l'attitude du gouvernement à propos, notamment, de la façon dont la province rend compte aux Ontariens.

Dans les heures précédant le tête-à-tête, la première ministre s'était excusée pour la première fois au sujet de l'annulation controversée de deux projets de centrales électriques à Oakville et à Missisauga, avant et durant la dernière campagne électorale de 2011. Cette annulation avait coûté plus d'un demi-milliard de dollars.

« Les actions parlent plus fort que les paroles, la première ministre semble avoir compris », avait mentionné Andrea Horwath.

Les progressistes-conservateurs ont quant à eux affirmé que les libéraux tentaient d'acheter le NPD et son silence dans le dossier des centrales au gaz naturel.

PLUS:rc