NOUVELLES

Oklahoma : la tornade a atteint la force maximale

20/05/2013 05:05 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

Le service météorologique national des États-Unis (NWS) a confirmé mardi que la tornade qui a frappé la municipalité de Moore, près d'Oklahoma City, a atteint la force maximale EF-5 sur l'échelle de Fujita améliorée.

Le NWS a précisé que les dégâts avaient une ampleur correspondant à cette force dans au moins un secteur dévasté.

Alors que les opérations de sauvetage se poursuivaient, le bilan des victimes de la tornade a été revu à la baisse par les autorités. 

Les bilans préliminaires faisaient état d'au moins 51 morts - des évaluations allant jusqu'à une possibilité de 91 morts - mais les autorités médicales de l'État de l'Oklahoma ont ramené ce nombre à 24 morts mardi matin.

Neuf enfants sont du nombre des victimes, et 237 personnes ont été blessées. Les autorités ont reconnu que des victimes pouvaient avoir été comptées deux fois à la faveur de la confusion ambiante.

Opération de sauvetage

Des équipes de secouristes et de pompiers ont fouillé sans relâche les débris à la recherche de survivants. « Nous allons continuer à chercher jusqu'à ce que nous ayons retrouvé tout le monde », avait assuré Craig Fugate, un responsable de l'agence américaine de gestion des crises, la FEMA, en conférence de presse mardi.

« À l'heure actuelle, nous avons la confirmation de 24 morts. Cela pourrait monter. La nuit dernière, environ 48 personnes étaient portées disparues. Parmi elles, toutes ont été retrouvées sauf quelques-unes, à Moore, que [les secouristes] cherchent toujours à localiser », avait précisé le chef de la police d'Oklahoma City, Bill Citty.

Mais les recherches pour retrouver des survivants et des corps des victimes tiraient à leur fin mardi soir, selon le chef du service des incendies. Après environ 24 heures de recherches, le bilan officiel des victimes s'élevait toujours à 24 décès.

Mme Fallin a indiqué que de nombreux résidents de la zone frappée par la tornade sont privés d'eau et d'électricité, et qu'il est difficile d'utiliser les réseaux de téléphonie mobile.

Le maire d'Oklahoma City, Mick Cornett, a décrit la tornade comme étant « la pire de toutes les tempêtes ». « L'impression qu'on en retire, c'est que personne ne pouvait survivre à ça. Et pourtant, on sait que certains l'ont fait, a-t-il dit. On sait que des gens ont rampé sous les décombres - et on parle là de débris sur une hauteur de plus d'un mètre partout où votre regard peut porter. Des voitures ont été retournées, des livres d'écoles, des jouets... l'écorce des arbres a été arrachée. »

Washington décrète l'état de catastrophe majeure

Le président des États-Unis, Barack Obama, a rapidement décrété l'état de catastrophe majeure dans l'État, lundi soir, ce qui permettra de rendre les fonds fédéraux disponibles pour les personnes touchées. Lors d'un point de presse, mardi matin, il a promis de fournir toute l'aide nécessaire aux résidents de Moore.

Certains disent qu'il s'agirait de la plus forte tornade jamais enregistrée, mais il est impossible de confirmer cette information pour le moment. Le classement final de la tornade ne pourra être émis qu'après examen des dommages.

Une force destructrice

Avec des vents supérieurs à 322 km/h, la tornade a touché terre à 14 h 46 lundi et a progressé dans une zone densément peuplée pendant une quarantaine de minutes. Une centaine de maisons auraient été rasées par la tornade. L'hôpital de Moore, deux écoles et des centres commerciaux, qui ont été complètement détruits, se trouvaient notamment sur la trajectoire de la tornade.

Peu de maisons sont dotées de sous-sols en Oklahoma en raison du sol rocailleux. La construction d'un sous-sol nécessite un dynamitage, ce qui rend l'opération très coûteuse. Certains citoyens ont dû se réfugier dans des baignoires ou des réfrigérateurs pour se protéger de la tornade.

La banlieue de Moore avait été frappée par une importante tornade en 1999. La tempête avait permis de mesurer les vents les plus puissants jamais enregistrés à la surface de la planète.

À LIRE AUSSI :

Vous pouvez relire notre couverture en direct ci-dessous : 

PLUS:rc