DIVERTISSEMENT

Infoman : Jean-René Dufort prépare des émissions spéciales

20/05/2013 03:00 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT
SRC

Jean-René Dufort et son équipe s'affairent actuellement à tourner des émissions spéciales d'Infoman, qui seront diffusées en décembre prochain, au terme de la saison d'automne. Élaborés autour du concept « Que sont-ils devenus? », ces épisodes retraceront les moments forts du magazine humoristique au fil des ans et serviront en quelque sorte d'apéritif à la traditionnelle revue de fin d'année du reporter le plus rigolo des ondes, images d'archives à l'appui.

« Ce sera des "suivis de dossiers", a expliqué Jean-René Dufort. Nous, on a une trop petite équipe. Quand on arrive à la fin novembre, début décembre, on doit arrêter de tourner pour préparer le spécial de fin d'année. Ce qui fait que, pendant un mois et demi, il n'y a pas d'Infoman régulier, et Radio-Canada doit présenter des reprises de La petite vie, par exemple, dans notre case-horaire, pour combler notre absence. Alors, on prépare des émissions intemporelles pour continuer la saison régulière un peu plus longtemps. »

Et, pour le paraphraser, qu'est-ce que la politique est devenue, depuis maintenant bientôt 14 ans que l'Infoman fait la pluie et le beau temps?

« C'est long, 14 ans, s'est-il enthousiasmé. Mine de rien, depuis les débuts d'Infoman, on est passés de Lucien Bouchard à Pauline Marois, en passant par Jean Charest, de Jean Chrétien à Stephen Harper... On est tellement une vieille émission qu'au début, Facebook et Twitter n'existaient même pas. On commençait tout juste à être sur Internet. À l'époque, un scoop pouvait durer une semaine; aujourd'hui, ça ne dure même pas 15 minutes sur Twitter. »

« Beaucoup de choses ont changé, a poursuivi l'animateur. Alors, on va retourner chercher de vieux dossiers qu'on avait traités, pour voir où les choses en sont rendues. Et ça nous permettra de sortir un peu de Montréal, ce qu'on n'a pas souvent l'occasion de faire. »

Et la commission Charbonneau?

Une fois ses éditions « hors-série » enregistrées, Jean-René Dufort s'offrira tout le mois de juillet de vacances et reprendra du service en août, juste à temps pour la Coupe Rogers, où il effectuera des entrevues avec les joueurs. D'ici là, il continuera de se délecter des audiences de la commission Charbonneau, qu'il dit regarder « tous les jours, avec du pop-corn ».

« C'est en train de devenir un problème de drogue, a-t-il badiné, presque sérieux. C'est tellement bon! Moi, je trouve que c'est l'affaire la plus déprimante qu'il ne peut pas y avoir pour les auteurs de téléromans. Parce que c'est la preuve qu'on n'a pas besoin de se forcer pour écrire un téléroman incroyable : on prend une chaise à roulettes, on fait témoigner du monde à longueur de journée, et c'est encore meilleur! »

« Nous, parfois, on reçoit les cassettes, et c'est déjà drôle d'emblée. Il n'y a rien à ajouter. C'est pathétique mais, en même temps, c'est une manne, pour nous! Chaque témoin est un cadeau du ciel! », a conclu le journaliste, visiblement très amusé par les bourdes de nos élus.