NOUVELLES

Fermeture de l'usine d'Electrolux: Québec appuiera la stratégie de relance de L'Assomption

17/05/2013 03:52 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT
PC

Afin de pallier les effets de la fermeture de l'usine d'Electrolux, le gouvernement du Québec fournira les 600 000 $ nécessaires au plan de relance de la MRC de L'Assomption, révèle un communiqué du cabinet du ministre des Finances.

Québec confirme ainsi son appui à une stratégie de relance économique qui visera à « exploiter le potentiel de conversion industrielle » ainsi qu'à « modeler la vision de la structure économique projetée pour la MRC et rehausser l'attrait industriel de la MRC à moyen et à long terme ».

Dans cette optique, le ministère des Finances embauchera une firme spécialisée pour accomplir le démarchage international afin d'attirer les investisseurs.

Le ministère est en discussion avec la direction d'Electrolux, qui n'a toujours pas formulé clairement ses intentions à l'égard des bâtiments et terrains qu'elle possède à L'Assomption.

Les 600 000 $ investis par le ministère seront principalement alloués à la réalisation d'études de faisabilité et de plans d'affaires. Le plan de relance prévoit par ailleurs l'implantation d'un centre de transfert technologique en design durable, d'une cité technologique et d'un incubateur agricole.

« Depuis l'annonce de la fermeture, le gouvernement du Québec collabore étroitement avec les membres du comité de relance et les intervenants de la MRC afin de trouver des solutions servant au mieux les intérêts des travailleurs, de leurs familles et de toute la population de Lanaudière », affirme le ministre Nicolas Marceau.

Radio-Canada avait appris que la MRC de L'Assomption avait remis une étude au ministère des Finances démontrant tout le potentiel de l'usine et lui demandant une contribution financière pour entamer les démarches en vue de trouver un acheteur.

Actuellement, les 1300 employés d'Electrolux sont toujours en poste. Les licenciements pourraient commencer le mois prochain.