POLITIQUE

Chris Hadfield n'envisage pas la politique... pour l'instant, du moins

17/05/2013 05:33 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT
AP

L'astronaute canadien Chris Hadfield dit être intéressé par la politique, mais n'a aucun plan pour en faire sa nouvelle carrière dans l'immédiat.

En entrevue avec La Presse Canadienne, vendredi, il s'est fait demander s'il comptait utiliser sa nouvelle notoriété comme tremplin vers l'arène politique.

«Je suis aussi intéressé par la politique que n'importe quel Canadien, bien entendu. Elle détermine l'avenir de notre pays», a-t-il déclaré vendredi en direct de Houston.

«Mais pour ma part, en ce moment, je n'ai pas du tout d'aspirations.»

M. Hadfield, qui vient de compléter sa troisième excursion dans l'espace, a confié qu'il avait tellement de projets à court terme prévus pour l'instant qu'il n'avait pas eu l'occasion de dresser des plans à long terme. Encore moins la vie politique.

«Ce n'est absolument pas dans mes objectifs pour l'instant», a dit l'astronaute de 53 ans.

«Je suis un astronaute; je sais bien qu'il y a beaucoup d'opportunités, comme toujours, mais, franchement, en politique, non. Je m'occupe des réunions-bilans pour connaître tous les effets médicaux (d'un long séjour dans l'espace) sur le corps, évaluer les résultats des expériences effectuées en orbite, et préparer le terrain pour les prochains astronautes; voilà ce qui va m'occuper pendant les prochains mois.»

«Après cela, je pourrai penser à l'avenir, mais la politique ne m'intéresse pas.»

Marc Garneau, le premier astronaute — et encore le seul, pour l'instant — a avoir troqué une capsule spatiale pour un siège parlementaire, affirme qu'il ne serait pas surpris si M. Hadfield suivait son exemple.

En entrevue au Toronto Star cette semaine, le député libéral à Ottawa a affirmé que son ex-collègue avait un statut de «superstar» et qu'il pourrait choisir sa prochaine carrière. M. Garneau a toutefois ajouté qu'il n'avait pas parlé avec Chris Hadfield depuis son retour.

Durant son entrevue avec La Presse Canadienne, M. Hadfield a indiqué que son horaire d'astronaute — et sa vie — avait été planifié jusqu'au Stampede de Calgary, au début de juillet, où il dirigera le défilé.

Entretemps, le voyageur cosmique et guitariste occasionnel commence à peine à saisir l'ampleur de l'attention qu'a suscité sa mission — avec tous les messages Twitter, les photos, les expériences scientifiques et, bien sûr, le vidéoclip.

M. Hadfield, dont la reprise de «Space Oddity» de David Bowie a obtenu un succès viral, confesse qu'il tente encore de se faire à l'idée que 13 millions de personnes l'avaient déjà vue sur YouTube.

Il est d'ailleurs bien heureux que les gens puissent avoir redécouvert l'exploration spatiale pendant sa mission.

Toutefois, le retour de M. Hadfield sur Terre n'a pas été que réjouissant.

Celui-ci a été déçu d'apprendre que son équipe de hockey fétiche, les Maple Leafs de Toronto, avaient été éliminés par les Bruins de Boston, alors même qu'il complétait sa mission en orbite.

Chris Hadfield a ainsi dit avoir posé deux questions à sa femme, lundi, à son retour sur Terre.

«Quand j'ai pu parler à ma femme via un téléphone satellite fourni par la NASA, je lui ai tout d'abord demandé si sa santé était bonne, ce genre de choses, puis "Qu'est-ce qui se passe avec les Leafs?". Elle m'a dit "Oh, malheureusement, ils n'ont pas gagné, c'était un bel effort, mais ils ont perdu"», mentionne-t-il.

Que s'était-il passé exactement?

Ce qui est arrivé est un événement spectaculaire, sans précédent: un effondrement de l'équipe lors du match ultime à Boston, lorsque la formation torontoise a laissé filer une avance de trois buts en troisième période d'un septième match, avant de perdre en prolongation.

«Je portais, sous ma combinaison, un t-shirt des Maple Leafs, parce qu'ils jouaient alors que je revenais sur Terre», a déclaré M. Hadfield.

«Je pensais que ça agirait un peu comme un objet chanceux», a-t-il ajouté.

M. Hadfield et deux autres astronautes, un Russe et un Américain, traversaient l'atmosphère dans une capsule russe Soyouz au moment où les Leafs jouaient le match décisif de leur série. Les trois hommes revenaient d'un séjour de cinq mois à bord de la Station spatiale internationale.

L'épouse de M. Hadfield, Helene, dit avoir été déçue de devoir lui dire que les Leafs avaient lutté jusqu'à la fin, mais avaient finalement été vaincus.

La réaction de l'astronaute? Que les Leafs et lui-même étaient tous deux «revenus sur Terre la même journée!».

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus belles photos de Chris Hadfield