La musique adoucit les moeurs. Un vieux dicton que l'on utilise tous les jours mais qui n'a jamais vraiment été prouvé scientifiquement. C'est chose faite depuis le début de la semaine, avec une étude publiée dans la revue The Journal of Positive Psychology, selon laquelle il serait possible de passer rapidement de la mauvaise à la bonne humeur... en écoutant de la musique joyeuse.

Il s'agit en fait de deux études effectuées par des psychologues de l'université du Missouri (USA). Dans la première, on a demandé à plusieurs personnes d'essayer de se concentrer pour améliorer leur humeur. Une opération qui s'est révélée fructueuse, mais seulement quand les participants écoutaient la musique joyeuse d'Aaron Copland. Au contraire, s'ils écoutaient les compositions beaucoup plus sombres d'Igor Stravinsky, leur moral restait dans leurs chaussettes.

Dans la deuxième étude, les participants ont dit se sentir bien mieux après avoir passé deux semaines en laboratoire à écouter de la musique positive tout en essayant d'améliorer leur humeur.

Travailler à son bonheur

Mais Yuna Ferguson, professeur assistant de psychologie et directrice de l'étude, s'est dit consciente du fait que les participants, pour suivre les directives des chercheurs, aient été en permanence focalisés sur leur état d'esprit et se demandaient "Et maintenant, est-ce que je suis heureux"? Un processus peu naturel, qui ne correspond pas à la vraie vie.

Selon Kennon Sheldon, professeur de psychologie qui a travaillé auprès de Yuna Ferguson sur les recherches, cela ne change rien. Il s'agirait même plutôt d'une avancée dans le domaine de la psychologie: "Ces recherches suggèrent qu'il est possible de travailler intentionnellement à son bonheur. Le fait que l'on soit conscient de faire des efforts pour y arriver n'a aucun effet négatif."

Annie Cordy plus forte que Freud? Affaire à suivre.

En attendant, la musique présente bien des avantages. En voici 5 exemples:

Loading Slideshow...
  • Elle améliore la mémoire

    <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/25/musique-ecouter-sons-synchronises-rythme-cerveau-pendant-sommeil-ameliorer-memoire-sante_n_3152783.html" target="_blank">Une étude</a> a démontré que lorsque des sons synchronisés avec les ondes émises par le cerveau — les oscillations neurales — pendant le sommeil sont joués alors que nous sommes endormis, notre mémoire est améliorée. Les chercheurs ont en effet découvert qu'avec les sons en adéquation avec les oscillations neurales, les volontaires se rappelaient d'un plus grand nombre d'associations de mots entendues la veille au soir.

  • Elle influence notre manière de manger

    <a href="http://www.huffingtonpost.fr/2012/09/03/ambiance-eclairage-musique-influence-consommation-nourriture-restaurant_n_1851384.html" target="_blank">Des chercheurs se sont livrés à une expérience</a> très simple. Ils ont créé deux groupes, d'environ trente individus chacun. Pour accueillir chacun des deux groupes, deux restaurants. D'un côté, un fast-food. De l'autre, un fast-food déguisé en restaurant tendance, lumière tamisée et ambiance musicale à l'appui. En moyenne, la trentaine d'individus qui se trouvaient dans le fast-food maquillé en restaurant ont mangé 175 calories de moins que les autres. Ils ont laissé 18% de nourriture en plus dans leurs assiettes. Alors que la même nourriture a été servie dans les deux restaurants, les clients du second ont jugé leur repas meilleur que ceux du premier.

  • Elle permet de combattre le mal par le mal

    Selon Didier Laurru, auteur de <em>Jim Morrison, l'état limite du héros</em> (éd. Bayard), <a href="http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Ces-musiques-qui-nous-font-du-bien/Les-mysterieux-bienfaits-de-la-musique/4Elle-scenarise-nos-peines" target="_blank">écouter de la musique triste permettrait de moins souffrir</a>. « Écouter des airs mélancoliques dans ses moments de tristesse, c’est aiguiser, entretenir et scénariser sa propre douleur, avance-t-il. Avec une musique pour l’accompagner, la souffrance ne tourne plus en circuit fermé. Elle trouve un écho et, par cette communion, s’en trouve soulagée. »

  • Elle réduit la douleur physique

    Selon une étude publiée dans le <a href="http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/14651858.CD004843.pub2/abstract" target="_blank"><em>Journal of Advanced Nursing</em></a>, écouter de la musique tous les jours peut réduire la douleur chronique jusqu'à 21%. Cette étude a également constaté que les gens se sentent plus en contrôle de leur douleur lorsqu’ils entendent la musique.

  • Elle améliore le sommeil

    Dans le cadre d'une <a href="http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2005/cap1104053.html" target="_blank">étude effectuée par des chercheurs de l'université Tzu-Chi de Taïwan</a>, deux groupes de 30 personnes ont été constitués : le premier a écouté de la musique douce chaque soir au moment du coucher pendant 45 minutes, l'autre non. En règle générale, 30 minutes sont nécessaires pour s'endormir, le but de l'opération étant que la personne s'en aille dans les bras de Morphée avant que l'enregistrement ne s'achève. Les sujets avaient le choix entre six mélodies, l'une étant de la musique folklorique chinoise et les cinq autres, des bandes de musique lente qui s'étaient montrées efficaces dans l'une des précédentes études de Marion Good. Globalement, le sommeil du premier groupe s'est amélioré de 35% grâce à la musique.