DIVERTISSEMENT

Une saison de danse pleine de promesses à Québec (PHOTOS)

16/05/2013 01:22 EDT | Actualisé 16/05/2013 01:36 EDT
Courtoisie

Québec - La prochaine saison de danse qui débutera à l’automne à Québec est fort prometteuse. Le Grand Théâtre de Québec et le Centre chorégraphique La Rotonde ont conjointement lancé la programmation de leurs prochaines saisons ce matin. Celle-ci s’annonce haute en couleur au Grand théâtre avec les œuvres de quatre compagnies réputées qui proposeront chacune leur vision sur cet art en mouvement. Du côté de la Rotonde, on propose une saison diversifiée avec le retour de certains spectacles à succès ainsi que plusieurs primeurs audacieuses.

Le Grand Théâtre présentera six spectacles interprétés par les meilleurs danseurs d’ici et d’ailleurs. «Ce sont toutes des productions qui vous entraîneront dans la fougue et l’énergie de la danse. Nous avons bâti une programmation riche en esthétisme» précise le directeur de la programmation du Grand Théâtre, Michel Côté. La saison débutera avec «Roméo & Juliette», par le Ballet Jörgen, considéré comme l'une des plus grandes compagnies de ballet au pays. 15 danseurs interprèteront le conte d’amour et de revanche de Shakespeare. Marie Chouinard passera également par les planches du Grand Théâtre avec «Henri Michaux : Mouvements». La chorégraphe originaire de Québec proposera un concept audacieux dans lequel les danseurs s’animent pour reproduire les dessins, projetés en fond de scène, du poète et peintre d’origine belge Henri Michaux. Suivra la plus récente création de la chorégraphe, un ballet en un acte interprété sur les Gymnopédies d’Érik Satie.

3,5 tonnes de grains de riz d’or sur scène !

En mars, ce sera au tour du spectacle intriguant «Songs of the Wanderers» du chorégraphe de renommée internationale Lin Hwai-min de passer par Québec. Ce
 périple sur les traces de Bouddha est une expérience spirituelle
 époustouflante et offrira une scénographie spectaculaire avec ses 3,5 tonnes de grains de riz d'or miroitants qui envahiront la scène. Du travail en perspective pour les techniciens ! Enfin, en mai, dans une coproduction avec le Carrefour de théâtre, les amateurs de danse pourront savourer «The Tempest Replica» de la chorégraphe Crystal Pite. Optant pour une approche presque cinématographique de la danse, Kidd Pivot offre une vision saisissante et moderne de la pièce La Tempête de Shakespeare. Notons également le retour en octobre de «Danse Lhasa Danse, spectacle émouvant créé en hommage à la chanteuse disparue et qui avait fait salle comble l’an dernier. Enfin, le Grand Théâtre présentera son classique «Casse-Noisette» des Grands ballets canadiens de Montréal. Il sera de passage peu avant le temps de fêtes pour quelques représentations, pour le bonheur des enfants … et de leurs parents.

Une saison audacieuse à la Rotonde

Le directeur général et artistique de la Rotonde, Steve Huot, ne cachait pas sa joie lors du dévoilement de la prochaine saison de son centre chorégraphique en danse contemporaine. «Nous avons préparé une belle saison qui sortira des sentiers battus, qui proposera de la diversité, mais qui sera également audacieuse». Parmi ses coups de cœur notons, «Foutrement» de la compagnie Virginie Brunette et son style-choc et sans compromis ou encore «Je suis un autre» de Catherine Gaudet qui explorera l’ambiguïté de l’être, deux spectacles présentés à Méduse respectivement en novembre et en avril. Signalons le retour de productions qui ont connu du succès l’an dernier comme «Là-bas, Le lointain» d’Alain Lake ou Trois paysage de Karine Ledoyen. Une belle place aux chorégraphes de Québec est offerte avec, entre autres, Mario Veillette qui nous convie à une nouvelle et audacieuse création avec «Bach, le mal nécessaire», «Noire», d’Annie Gagnon, un spectacle théâtral prometteur. Deux spectacles devraient également réjouir le public : «Me so you so me», de Out Innerspace Dance Theatre de Vancouver, une envolée tendre et humoristique par deux artistes brillants de la génération montante, sera présenté quelques soirs en janvier tandis que «Les mêmes yeux que toi» première chorégraphie de la Montréalaise Anne Plamondon, une interprète virtuose qui abordera le délicat sujet de la maladie mentale. La Rotonde propose donc une saison où la réalité rencontrera le rêve. Une programmation qui devrait plaire à son public traditionnel, mais qui lui permettra peut-être aussi d'élargir ses horizons et de conquérir un nouveau public.

INOLTRE SU HUFFPOST

Programmation de danse à Québec