NOUVELLES

Le réveil économique du Japon

16/05/2013 08:13 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT

Le plan de relance du gouvernement nippon et la dévaluation du yen dopent l'économie du pays, qui semble émerger de torpeur économique.

De janvier à mars, la croissance s'est accélérée au Japon, à 0,9 % par rapport au trimestre précédent, soit un rythme plus élevé que prévu en raison notamment de la consommation des ménages. 

En rythme annualisé, la croissance dans le pays est estimée à 3,5 % alors que les analystes tablaient sur une hausse médiane de 2,8 %. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour le premier ministre conservateur Shinzo Abe, au pouvoir depuis décembre dernier, qui a placé la relance de l'économie au cœur de son mandat.

« La politique du nouveau gouvernement du premier ministre Abe, un mélange de politique monétaire forte et de stimulus budgétaire, fonctionne », d'après l'économiste Christian Schulz de la banque allemande Berenberg. Au début de l'année, Tokyo a annoncé vouloir investir plus de 10 000 milliards de yens, soit plus de 113 milliards de dollars pour dynamiser son économie et lutter contre la déflation, notamment en finançant de grands travaux d'infrastructures.

La Banque du Japon a aussi assoupli davantage sa politique monétaire ce qui s'est traduit par une dépréciation du yen, ce qui stimule les exportations nippones. Ces changements, anticipés par les marchés, se sont traduits par une envolée de la Bourse de Tokyo et de son indice vedette, le Nikkei, qui a bondi de près de 40 % entre la mi-novembre et la fin mars.

PLUS:rc