BIEN-ÊTRE

Eurovision: cinq candidats à ne pas manquer

16/05/2013 01:31 EDT | Actualisé 16/07/2013 05:12 EDT

Le Danemark est le grand favori de la finale du Concours Eurovision de la Chanson samedi, mais la compétition réserve toujours des surprises comme la victoire inattendue en 2006 du groupe finlandais de heavy metal Lordi, qui s'était produit masqué.

Ceux qui n'ont pas encore été envoutés par la mélodie de Emmelie De Forest, "Only Teardrops", peuvent parier sur les artistes suivants.

Royaume-Uni: Bonnie Tyler avec "Believe In Me"

La Galloise, star incontestée des années 80, interprétera un titre écrit par l'Américain Desmond Child, qui a déjà travaillé avec Bon Jovi, Shakira, Robbie Williams et Aerosmith. Si peu croient en ses chances, elle pourrait bien étonner en attirant les votes des nostalgiques.

Azerbaïdjan: Farid Mammadov avec "Hold Me"

Depuis sa première participation en 2008, le petit pays du Caucase s'est imposé dans la cour des grands avec une victoire en 2011. Cette année, Farid Mammadov est tout à fait susceptible de conquérir les coeurs avec son charmant sourire et ses biceps saillants. À 22 ans, le crooner a récemment lancé sa propre vidéo de musculation.

Allemagne: Cascada avec "Glorious"

Sans doute les candidats les plus connus après Bonnie Tyler, le groupe allemand d'eurodance Cascada a vendu des millions d'albums à travers le monde et a été en tête des charts en 2009 avec le single "Evacuate the Dancefloor". Ils ont été accusés d'avoir plagié Loreen, couronnée en 2012.

Pays-Bas: Anouk avec "Birds"

Anouk a connu la gloire aux Pays-Bas en 1997 avec "Nobody's Wife", un hymne rock qui a connu le succès dans plusieurs pays européens. "Birds" a été comparé à l'oeuvre de l'Américaine Lana Del Rey. Toutefois, son producteur suédois se veut modeste et ne la voit pas l'emporter. "La chanson n'a pas été écrite pour l'Eurovision", a-t-il déclaré au quotidien régional Sydsvenskan.

Ukraine: Zlata Ognevich avec "Gravity"

L'Eurovision n'a jamais été avare de sensationnel. Cette année la palme de la grandiloquence revient d'office à l'Ukraine pour un titre qui a su séduire les fans. Dans "Gravity", la chanteuse Zlata Ognevich est portée sur scène par un homme de 2,34 mètres, Igor Vovkovynskiy, censé symboliser la force intérieure.

nsb/cbw/hh/gir