POLITIQUE

Ottawa renoue des liens diplomatiques avec la Somalie

15/05/2013 07:59 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT
AP
In this photo taken Sunday, Sept. 23, 2012, masked Somali pirate Hassan stands near a Taiwanese fishing vessel that washed up on shore after the pirates were paid a ransom and released the crew, in the once-bustling pirate den of Hobyo, Somalia. The empty whisky bottles and overturned, sand-filled skiffs that litter this shoreline are signs that the heyday of Somali piracy may be over - most of the prostitutes are gone, the luxury cars repossessed, and pirates talk more about catching lobsters than seizing cargo ships. (AP Photo/Farah Abdi Warsameh)

Le gouvernement du Canada annonce la nomination d'un ambassadeur pour la Somalie après plus de 23 ans d'absence diplomatique dans ce pays d'Afrique de l'Est, en proie à la famine et la guerre civile.

Lors d'une rencontre avec la représentante spéciale de l'ONU pour la Somalie, le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, a annoncé la nomination du haut-commissaire du Canada au Kenya, David Angell, à titre « d'ambassadeur auprès de la Somalie ».

Pas d'ambassade à Mogadiscio pour le moment

Le nouvel ambassadeur ne sera cependant pas basé en sol somalien. David Angell, qui a été nommé ambassadeur du Canada au Kenya à l'automne dernier, assumera ses fonctions à partir de Nairobi, au Kenya. Ottawa n'envisage pas, pour le moment, l'ouverture d'une ambassade à Mogadiscio, comme l'ont fait les Britanniques en avril dernier.

Les relations diplomatiques avec la Somalie avaient été rompues en 1990, peu avant la chute du régime du dictateur Mahamed Siyaad Barre.

Selon Ottawa, l'élection démocratique, en septembre dernier, du président Hassan Cheikh Mohamoud et les progrès accomplis depuis dans le pays constituent une lueur d'espoir en vue d'un éventuel retour à la paix dans ce pays ravagé par près de 25 ans de guerre civile.

La nomination de David Angell comme ambassadeur auprès de la Somalie survient dans la foulée d'une série de changements diplomatiques apportés par le Canada en Afrique. Tout comme son collègue Angell, l'ambassadrice du Canada au Mali, Virginie Saint-Louis, assume une double fonction en représentant le Canada au Niger.

Augmentation de l'aide humanitaire

Outre ce rapprochement diplomatique avec la Somalie, le gouvernement canadien a annoncé mardi qu'une aide humanitaire additionnelle serait versée à la Somalie.

Aux prises avec une grave sécheresse ces dernières années, la Somalie a connu de 2010 à 2012 une famine qui a emporté près de 260 000 personnes.

Le Canada accueille par ailleurs une importante diaspora somalienne, évaluée par les autorités à quelque 170 000 personnes.