NOUVELLES

Au lendemain des élections, Christy Clark donne la priorité à la croissance économique

15/05/2013 08:28 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT

Au lendemain de la victoire majoritaire de son parti, la première ministre britanno-colombienne Christy Clark a déclaré qu'elle allait « s'atteler à la tâche de gouverner ». Elle devra toutefois trouver moyen de siéger à l'Assemblé législative.

Mardi, Christy Clark a perdu l'élection dans sa circonscription de Vancouver-Point Grey par 785 voix au profit de David Eby.

Il s'agit de la première fois depuis 1924 qu'un politicien britanno-colombien devient premier ministre sans remporter son siège.

Bien que Christy Clark puisse occuper le poste de première ministre sans être personnellement élue, elle ne peut siéger à l'Assemblée législative. Il est donc probable qu'un député libéral dans une circonscription à forte tendance libérale offrira de démissionner afin qu'elle puisse s'y faire élire dans le cadre d'une élection partielle.

Une campagne sans regret

La chef libérale a avoué qu'elle avait délaissé sa circonscription pendant la campagne pour parcourir la province.

Christy Clark a toutefois affirmé qu'elle ne regrettait rien de la façon dont elle avait mené sa campagne électorale, ajoutant que son équipe de circonscription avait tout donné.

Elle a ajouté qu'elle attendra les résultats officiels qui seront publiés le 27 mai avant de préparer un plan d'attaque pour retrouver un siège à l'Assemblée législative.

Même si Christy Clark n'a pas été élu, les électeurs ont quand même envoyé 50 députés libéraux à Victoria, donnant du même coup un quatrième mandat au Parti libéral.

« J'ai une équipe équilibrée: 25 députés réélus et 25 nouveaux visages. Nous sommes tous sur la même longueur d'onde », a-t-elle noté.

Christy Clark devra toutefois faire un tri pour choisir son prochain cabinet tout en évitant de faire trop de malheureux.

Sceptique quant aux sondages

La chef libérale a déclaré mercredi qu'elle avait senti que son parti prenait de la vitesse tout au long de la campagne électorale.

Christy Clark a ajouté qu'elle était sceptique au sujet des sondages qui donnaient le Nouveau Parti démocratique gagnant.

« Les sondages ne nous disent pas comment les gens vont voter, car le jour des élections est le seul jour où les gens votent », a-t-elle déclaré, tout en rappelant aux journalistes présents : « Vous obtenez les résultats de sondage gratuitement, ils ont la valeur qu'ils ont. »

PLUS:rc