NOUVELLES

Le Canada consacre 75 millions $ à la sécurité alimentaire et la santé au Mali

15/05/2013 05:37 EDT | Actualisé 15/07/2013 05:12 EDT
AFP

BRUXELLES - La communauté internationale a promis de verser plus de 4 milliards $ au Mali, mercredi, pour aider le pays d'Afrique de l'Ouest à se redresser économiquement et politiquement après la guerre.

L'objectif pour la conférence «Ensemble pour le renouveau du Mali», qui s'est déroulée à Bruxelles, avait été fixé à 2,6 milliards $, dans le cadre d'un plan plus large de 5,6 milliards $ élaboré par les autorités maliennes pour stabiliser la démocratie du pays.

Les engagements pris mercredi soir ont toutefois largement dépassé les attentes, avec quelque 4,22 milliards $ d'aide promise par la communauté internationale. Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré, a chaudement exprimé sa reconnaissance pour ce soutien inespéré. Rappelant l'objectif de départ, M. Traoré a déclaré qu'il se serait contenté d'un engagement de 1,6 milliard d'euros seulement.

Mais le fait que la conférence, organisée par l'Hexagone et l'Union européenne, ait attiré plus du double de la somme attendue démontre à quel point la communauté internationale considère avec sérieux la menace de la création possible d'un repaire de terroristes au Mali.

La liste complète des dons n'était pas encore disponible, en fin de journée mercredi. Le président François Hollande a cependant indiqué que la France contribuerait à hauteur de 363 millions $, tandis que Berlin a promis de verser 100 millions d'euros en vue de la tenue d'élections, en 2014, au Mali.

À Washington, le porte-parole de la Maison-Blanche, Patrick Ventrell, a déclaré que l'administration Obama demanderait au Congrès d'approuver une enveloppe d'aide de 180 millions $, qui serait transmis après le scrutin de 2014. Du côté du Royaume-Uni, un représentant britannique a soutenu que le pays s'engageait à verser 195 millions $ afin de renforcer la sécurité au Mali et à sa frontière au Sahel.

Mardi, l'Union européenne avait déjà annoncé une aide de 674,8 millions $ au cours des deux prochaines années.

Par ailleurs, le gouvernement du Canada avait fait savoir, mercredi, qu'il consacrerait 75 millions $ au soutien de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de l'immunisation et de l'accès aux services de base en matière d'éducation et de santé au Mali. Ottawa avait déjà annoncé, la veille, son intention de verser une contribution supplémentaire de 10 millions $ pour la reconstruction et la stabilisation du Mali.

L'aide canadienne de 75 millions $ comprendra notamment 20 millions $ pour réduire la malnutrition aiguë, soutenir la vaccination et améliorer la santé des enfants; 20 millions $ à l'amélioration des installations et des pratiques d'assainissement de l'eau, sanitaires et hygiéniques; 15 millions $ pour réduire la malnutrition des enfants ainsi que des femmes enceintes et allaitantes; 15 autres millions $ à la sécurité alimentaire par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial et, enfin, 5 millions $ pour améliorer les conditions d'apprentissage des enfants maliens dans les écoles.

Ottawa estime que cette aide est essentielle pour assurer la stabilité dans le sud du Mali, la partie du pays où vit la grande majorité de la population.

Les organismes humanitaires rapportent que la crise alimentaire et nutritionnelle a placé deux millions de Maliens dans une situation d'insécurité sur le plan alimentaire. Ils estiment que 475 000 personnes ont été déplacées en raison du conflit interne, soit plus de 300 000 au Mali et 175 000 autres qui se sont réfugiées au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie.

En janvier dernier, le gouvernement fédéral annonçait un investissement de 13 millions $ dans la sécurité alimentaire, contre la malnutrition et pour des soins de santé d'urgence à être prodigués au Mali. De plus, en 2012-2013, l'Agence canadienne de développement international (ACDI) a déboursé plus de 107 millions $ d'aide humanitaire au Mali.