NOUVELLES

Le F-35 créait de l'inquiétude du côté des planificateurs de la Défense

14/05/2013 05:42 EDT | Actualisé 14/07/2013 05:12 EDT
AP
FILE -This undated photo provided by Northrop Grumman Corp., shows a pre-production model of the F-35 Joint Strike Fighter. The Pentagon on Friday grounded its fleet of F-35 fighter jets after discovering a cracked engine blade in one plane. The problem was discovered during what the Pentagon called a routine inspection at Edwards Air Force Base, California, of an F-35A, the Air Force version of the sleek new plane. The Navy and the Marine Corps are buying other versions of the F-35, which is intended to replace older fighters like the Air Force F-16 and the Navy F/A-18. All versions , a total of 51 planes , were grounded Friday, Feb. 22, 2013 pending a more in-depth evaluation of the problem discovered at Edwards. None of the planes have been fielded for combat operations; all are undergoing testing.AP Photo/Northrop Grumman, File) no sales

OTTAWA - Un an après que le gouvernement Harper se soit engagé à acheter le chasseur F-35, des responsables de la Défense qui planifiait tout le projet ont fait part d'inquiétudes face aux coûts d'entretien de l'éventuelle flotte d'avions sophistiqués.

Des séances d'information à l'interne, dont le contenu a été obtenu grâce à la Loi sur l'accès à l'information, démontrent que des responsables de l'armée de l'air se demandaient en 2011 si le projet était «abordable», et quel impact il aurait sur les budgets opérationnels, de maintenance et d'acquisitions futures.

Le gouvernement Harper a annoncé en 2010 qu'il avait choisi le F-35 comme prochain avion de combat du pays.

Plus de 1120 pages de documents, obtenus par La Presse Canadienne, révèlent de nouvelles inquiétudes concernant l'appareil furtif, et l'impact potentiel du projet sur les budgets militaires et le trésor fédéral.

Le colonel de l'armée de l'air à la retraite Paul Maillet, très critique du programme du F-35, dit avoir été stupéfait par plusieurs aspects des séances d'information, et a décrit le plan de maintenance comme un éventuel gouffre financier.

Le gouvernement Harper a mis le projet en veilleuse à l'automne dernier et a entamé une analyse de marché pour créer une liste des appareils potentiels, mais le F-35 fait toujours partie des scénarios.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper