NOUVELLES

Suicide de l'adolescente Rehtaeh Parsons en Nouvelle-Écosse: rapport intérimaire

13/05/2013 10:42 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT
Facebook

HALIFAX - Un duo d’enquêteuses se penchant sur la gestion de l’affaire Rehtaeh Parsons par la Commission scolaire de Halifax et son école a déposé son rapport intérimaire ce lundi.

Le mois dernier, l’adolescente de 17 ans s’est suicidée après s’être plainte d’intimidation pendant des mois. Sa famille affirme qu’une photographie qui l’a montrée subissant une agression sexuelle après une beuverie avait été distribuée à son école.

Le rapport intérimaire annonce que le travail d'enquête s'attardera à dix aspects du dossier lié au phénomène de l'intimidation chez les jeunes. En plus d'évoquer les politiques existantes et la formation pour contrer la cyberintimidation, le rapport final doit déterminer si elles sont adéquates.

Il vérifiera aussi si les centres de santé et de services sociaux et les corps policiers interviennent correctement auprès des présumées victimes d'intimidation.

Le gouvernement de la Nouvelle-Ecosse a déjà indiqué que le rapport final des enquêteurs déterminera si les politiques de la commission scolaire ont été correctement appliquées; des recommandations devraient suivre. Cependant, le rapport intérimaire ne contient aucune recommandation.

Les deux enquêteuses sont Debra Pepler, une experte en intimidation qui enseigne à l'Université York, à Toronto, et Penny Milton, une intervenante du milieu de l'éducation.

La famille de Mlle Parsons a déjà rencontré le premier ministre du Canada, Stephen Harper, dans le but de le sensibiliser au phénomène de l'intimidation à l'école.