NOUVELLES

France : Le terroriste Carlos renvoie ses avocats

13/05/2013 09:37 EDT | Actualisé 13/07/2013 05:12 EDT

Le célèbre terroriste des années 1970 et 1980, « Carlos le chacal », a interdit à ses avocats vénézuéliens de le défendre afin de protester contre le manque de soutien des autorités de son pays d'origine. Le Vénézuélien de 63 ans, de son véritable nom Ilich Ramirez Sanchez, accuse son gouvernement de « sabotage » parce qu'il refuse de payer ses frais d'avocats, dont plusieurs avocats étrangers.

Carlos se retrouve en Cour d'appel à Paris pour contester les deux peines de prison à vie prononcées contre lui pour un triple meurtre, commis en 1975, et quatre attentats, commis en 1982 et 1983.

Deux jeunes avocats ont ainsi été désignés pour assurer sa défense après le renvoi de ses avocats. « Une blonde, une brune? », a plaisanté l'accusé s'attirant les foudres du président de la Cour.

L'avocate Isabelle Coutant-Peyre, la compagne de Carlos, devait assurer la défense du terroriste comme elle le fait depuis plusieurs années avec un autre avocat, Francis Vuillemin. Mais ni l'un ni l'autre de ces avocats ne se sont présentés devant la Cour. Mme Coutant-Peyre a indiqué qu'elle se trouvait à Caracas pour discuter avec le gouvernement vénézuélien sur ses « engagements non tenus » envers l'accusé.

L'ancien président Hugo Chavez qualifiait encore fin 2011 le terroriste Carlos de « digne héritier des plus grandes luttes » pour les peuples. Mais l'élection de Nicolas Maduro a changé la donne. L'avocat Vuillemin soutient que des hauts fonctionnaires vénézuéliens ont « peur » d'un éventuel retour de Carlos au pays. Des gouvernements européens et moyen-orientaux craignaient ses liens présumés avec des groupes d'extrême gauche ou des organisations terroristes palestiniennes.

Les avocats commis d'office pourraient refuser la tâche ce qui entraînerait une remise de la cause. Le dossier de Carlos remonte à une trentaine d'années et sa documentation comprend des dizaines de tomes.

Carlos est jugé en appel pour quatre attentats commis en France en 1982 et 1983 qui ont fait 11 morts et 150 blessés. Il avait été condamné à une peine de prison à perpétuité en 1997 pour le meurtre de trois hommes, dont deux policiers en 1975.

Le terroriste a de nouveau été condamné à la réclusion à perpétuité, en décembre 2011, pour les 4 attentats commis dans les années 1980.

Carlos est emprisonné en France depuis sa capture au Soudan en 1994.

PLUS:rc