NOUVELLES

Aide financière pour les étudiants franco-ontariens

13/05/2013 04:09 EDT | Actualisé 12/07/2013 05:12 EDT

Les élèves franco-ontariens qui veulent poursuivre leurs études en français au collège ou à l'université recevront un coup de pouce financier supplémentaire de la province à partir de septembre prochain. Le gouvernement leur offrira une subvention de 300 $ à 1500 $ par année, pour les aider à couvrir leurs frais de déplacement.

Cette subvention vise à remplacer la Bourse pour étudier en français, qui a été abolie l'an dernier. Cette bourse, que recevaient environ 800 étudiants par année, se chiffrait à 1500 $, mais elle était offerte seulement aux élèves qui avaient une moyenne de 80 % et plus, et ce, uniquement pour la première année de leurs études postsecondaires.

La première ministre, Kathleen Wynne, en a fait l'annonce lundi après-midi à l'Université d'Ottawa.

Pour être admissible, l'étudiant doit étudier dans un établissement francophone situé à plus de 80 kilomètres de sa résidence familiale. Le programme existait déjà pour les étudiants, anglophones et francophones, vivant en région rurale. Le gouvernement va l'élargir pour inclure les francophones de toute la province, à la suggestion du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO).

Le coordonnateur du RÉFO, Alain Dupuis, souligne que « la grande majorité des francophones doivent se déplacer pour étudier dans leur langue ».

Environ 1000 étudiants francophones doivent bénéficier de la nouvelle subvention en septembre.

La députée du NPD France Gélinas trouve que l'aide offerte est insuffisante, alors son collègue conservateur Peter Shurman y voit une autre preuve que le gouvernement Wynne dépense sans compter.

D'autres programmes

La province projette également d'augmenter le nombre de programmes en français offerts au Collège universitaire Glendon de Toronto.

Une annonce à ce sujet devrait être faite d'ici quelques semaines.

PLUS:rc