NOUVELLES

Un syndicat d'Air Canada déplore des coupes de 50 millions de dollars

12/05/2013 10:56 EDT | Actualisé 12/07/2013 05:12 EDT

Air Canada a agi trop rapidement dans sa décision de réduire ses coûts de 50 millions de dollars au cours du trimestre actuel, selon le syndicat représentant les agents de bord du transporteur aérien.

Selon Michel Cournoyer, responsable de la section du Syndicat canadien de la fonction publique représentant les travailleurs d'Air Canada, l'entreprise a déjà apporté plusieurs changements et il se dit convaincu que la compagnie finira par dégager des profits, comme ce fut le cas en 2012.

« Je trouve que c'est prématuré de se prononcer, tout de suite, après le premier trimestre et prévoir que nous allons être en perte au deuxième trimestre. Comme on a vu l'année passée, on était en perte au deuxième trimestre et à la fin, on était profitable », a-t-il déclaré.

Une note envoyée par le président Calin Rovinescu à la haute direction, vendredi, indique que l'entreprise doit réduire ses dépenses pour faire concurrence à ses rivaux.

Le plan comprend un gel des embauches, la fin de l'emploi de consultants et la recherche d'économies supplémentaires par l'entremise des fournisseurs.

La note fait référence à une concurrence accrue de la part de compagnies aériennes telles que Porter et WestJet, ainsi que du côté des transporteurs américains.

Selon M. Rovinescu, « l'environnement des revenus est, et devrait demeurer extrêmement difficile ».

« Alors que nous avons réalisé d'intéressants progrès en matière de contrôle des coûts, le sol sous nos pieds bouge pratiquement tous les jours et les objectifs se déplacent également », ajoute-t-il dans la note.

Le gel des embauches entre en vigueur immédiatement. En sont exclus les embauches jugées « essentielles » et les nouveaux employés du transporteur à rabais Rouge.

Air Canada a perdu 260 millions de dollars lors de son plus récent trimestre, en baisse par rapport à une perte de 274 millions de dollars au cours du même trimestre, l'année précédente.

L'an dernier, les profits se sont élevés à 131 millions de dollars pour des revenus de 12,1 milliards de dollars, comparativement à une perte de 249 millions de dollars pour des revenus de 11,6 milliards de dollars en 2011.

Le but est de déclarer des profits en 2013, a avoué M. Rovinescu.

Selon Fred Lazar, un professeur associé d'économie à l'Université York, les réductions de coûts prévues par Air Canada ne seront sans doute pas suffisantes pour contrer une baisse des revenus. À ses yeux, les compressions de 50 millions de dollars ne sont qu'« un début ».

M. Lazar a par ailleurs suggéré que M. Rovinescu donne l'exemple en commençant au sommet de la hiérarchie, en apportant des réductions parmi les gestionnaires et coupant les salaires et les bonis accordés aux dirigeants.

La Presse Canadienne

PLUS:rc