NOUVELLES

« Cette histoire va me hanter » - un frère d'Ariel Castro

12/05/2013 12:01 EDT | Actualisé 12/07/2013 05:12 EDT

Les frères d'Ariel Castro, qui a été inculpé pour la séquestration et le viol de trois jeunes femmes pendant dix ans à Cleveland, l'auraient dénoncé s'ils avaient su ce qui se passait, ont-ils affirmé lors d'un entretien à CNN, dont des extraits étaient diffusés dimanche.

« Je n'aurais jamais pu penser faire quelque chose comme ça, a dit Pedro Castro. Si j'avais su que mon frère faisait ça, j'aurais appelé la police immédiatement. C'était mal. Cette histoire va me hanter. »

Les deux frères du suspect, Pedro et Onil Castro, âgés de 54 et 50 ans, qui avaient été interpellés en même temps que leur frère lundi, ont confié craindre désormais les soupçons de la population.

Si la police a déclaré qu'ils n'avaient rien à voir avec le crime, les deux hommes estiment que beaucoup de gens vont continuer de les considérer comme des complices. Pour cette raison, ils ne peuvent vivre dans leur maison pour l'instant, ont-ils dit.

Les victimes ne parleront pas aux médias

Les trois femmes qui ont été détenues et traitées comme des esclaves sexuels pendant plus d'une décennie ont par ailleurs fait savoir qu'elles n'accorderaient aucune entrevue jusqu'à nouvel ordre, malgré les nombreuses demandes.

« Elles sont besoins de temps, d'espace et d'intimité pour être plus fortes. S'il vous plaît, respectez cela », a lancé leur avocat aux journalistes dimanche, ajoutant qu'elles étaient « heureuses » d'avoir retrouvé leurs proches.

Amanda Berry, 27 ans, Gina DeJesus, 23 ans, et Michelle Knight, 32 ans, ont été libérées lundi soir, quand l'une d'entre elles a réussi à alerter un voisin.

Leur présumé tortionnaire, Ariel Castro, a été inculpé mercredi de viols et de quatre séquestrations. Une petite fille, aujourd'hui âgée de six ans, est née durant la captivité des trois femmes.

PLUS:rc