NOUVELLES

Station spatiale internationale: sortie d'urgence de deux astronautes pour remédier à une fuite d'ammoniaque

11/05/2013 04:44 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT
AP
Member of the next expedition to the International Space Station, Canadian astronaut Chris Hadfield speaks during the pre-launch preparations at the Baikonur cosmodrome in Kazakhstan, Wednesday, Dec. 19, 2012. (AP Photo/Maxim Shipenkov, Pool)

CAPE CANAVERAL, États-Unis - Des astronautes effectuant une rare sortie dans l'espace planifiée hâtivement ont remplacé une pompe à l'extérieur de la Station spatiale internationale, samedi, dans l'espoir de colmater une importante fuite d'ammoniac.

Les perspectives de succès ont augmenté alors que les minutes, puis les heures s'écoulaient et qu'aucun flocon d'ammoniac gelé n'apparaissait. Même s'il semblait que la fuite avait été colmatée, une surveillance supplémentaire serait nécessaire au cours des semaines suivantes avant de déclarer victoire, a fait savoir le centre de commandement.

Le responsable adjoint du programme de la station à la NASA, Joel Montalbano, a dit que l'équipe était «très contente». Il a cependant ajouté qu'il faudrait peut-être «au moins quatre, cinq semaines, voire un peu plus longtemps» pour être certain que la fuite n'est plus qu'un mauvais souvenir.

Christopher Cassidy et Thomas Marshburn ont installé la nouvelle pompe après avoir retiré l'ancienne, qui aurait dégagé des flocons d'ammoniac servant de refroidissant deux jours plus tôt. Les deux hommes n'ont détecté aucune preuve de fuite, et garderont donc l'oeil ouvert pour des glaçons d'ammoniac qui pourraient être dégagés de l'important cadre qui maintient les panneaux solaires du côté gauche de la station.

La NASA affirme que la fuite, bien qu'importante, n'a jamais mis l'équipage en danger. Les responsables voulaient cependant régler le problème immédiatement, alors qu'il vient tout juste d'être découvert, et avant que M. Marshburn ne revienne sur Terre d'ici quelques jours.

Il s'agit de la première sortie spatiale effectuée aussi hâtivement par la NASA. Même pendant le programme de la navette spatiale, les sorties impromptues étaient rares.

La pompe à ammoniac était la cause présumée de la fuite avant le début de la sortie de samedi. Pour cette raison, les responsables de la NASA ont été déçus lorsque les deux astronautes ont rapporté que rien ne clochait avec la vieille pompe.

Les ingénieurs ont déterminé qu'ils ne risquaient rien à installer une nouvelle pompe, malgré l'absence de dégâts visibles sur l'ancienne. L'ensemble de l'équipe — fatiguée et stressée par le rythme accéléré des deux derniers jours — est devenue de plus en plus confiante alors que la sortie dans l'espace de cinq heures trente approchait de la fin et qu'aucun flocon d'ammoniac n'était visible.

«Nous croisons nos doigts gantés», a déclaré le commandant de la station, l'astronaute canadien Chris Hadfield, sur le réseau social Twitter. «Aucune fuite!», a-t-il ajouté plus tard.

Des fuites sont plus à risque de se produire dans la région de la station spatiale où a été effectuée la réparation.

L'ammoniac circulant dans les canalisations est utilisé pour refroidir l'équipement électronique de la station. Il existe huit appareillages du genre, et les sept autres fonctionnent correctement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chris Hadfield ‏partage son séjour dans l'espace