NOUVELLES

Des médecins poursuivent leur lutte contre l'euthanasie

11/05/2013 09:54 EDT | Actualisé 11/07/2013 05:12 EDT

Des médecins poursuivent leur lutte pour empêcher la légalisation de l'aide médicale à mourir, notamment avec une campagne publicitaire choc.

Les opposants à l'euthanasie se sont réunis à Montréal samedi pour demander au gouvernement de Pauline Marois d'abandonner son projet de loi encadrant cette pratique, qui doit être déposé dans les prochaines semaines.

Même si seuls les patients atteints d'une maladie incurable pourraient s'en prévaloir, un groupe de médecins s'y oppose farouchement. Pour eux, cette pratique ne doit pas faire son entrée dans les hôpitaux, même si la population québécoise est majoritairement d'accord.

« Ce n'est pas un endroit approprié pour donner la mort à quelqu'un. Si on ne veut pas faire autrement et qu'on doit créer une maison pour ça, bien qu'on le fasse, mais qu'on ne le fasse pas dans le système de santé publique », estime le docteur Patrick Vinay, directeur des soins palliatifs au CHUM.

Dans une campagne publicitaire, ces médecins assimilent l'aide médicale à mourir au meurtre.

Le ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, Véronique Hivon, affirme que le « souci » du gouvernement est de « répondre à la volonté des gens d'avoir un accompagnement pour leurs souffrances en fin de vie ».

Les opposants à l'aide médicale à mourir vont continuer de faire pression sur le gouvernement Marois. Une pétition circule en ce moment et une manifestation est prévue la semaine prochaine devant l'Assemblée nationale.

D'après un reportage d'Olivier Bachand

PLUS:rc