NOUVELLES
07/05/2013 11:13 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

Embauche non nécessaire de travailleurs étrangers : Ottawa savait

CP

La ministre des Ressources humaines du Canada, Diane Finley, savait il y a un an que des travailleurs étrangers occupaient des emplois que des Canadiens au chômage auraient pu exercer.

La CBC a appris cela dans un document obtenu grâce à la loi sur l'accès à l'information. Il s'agit de notes pour une réunion de la ministre Finley avec un ministre provincial de l'Île-du-Prince-Édouard, Allen Roach.

Allen Roach avait des inquiétudes au sujet de la réforme de l'assurance-emploi et du programme d'embauche de travailleurs étrangers.

Dans le document destiné à Mme Finley, un sous-ministre souligne par exemple qu'en Alberta, des employeurs ont reçu l'autorisation d'embaucher 1260 travailleurs étrangers pour des postes de commis dans des établissements de restauration rapide. Pourtant, 350 personnes qui recevaient de l'assurance-emploi auraient pu exercer ces emplois.

Un autre exemple : 294 employés d'usines de transformation de poisson de l'Île-du-Prince-Édouard recevaient des prestations. Pourtant, des employeurs ont reçu l'autorisation d'embaucher 60 travailleurs étrangers.

Ces données remontent à janvier 2012. Or, il n'y a pas d'usines de transformation qui embauchent normalement en janvier.

Réactions à Ottawa

La secrétaire parlementaire de la ministre des Ressources humaines, Kellie Leitch, affirme que ces chiffres montrent les besoins d'une réforme des programmes destinés aux travailleurs et aux employeurs. Elle ajoute que l'objectif du gouvernement a toujours été de permettre aux chômeurs d'occuper les emplois offerts.

De plus, la semaine dernière, le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Jason Kenney, a annoncé de nouvelles règles pour le programme de travailleurs étrangers. Il veut rendre plus difficile l'embauche de ces travailleurs.

Les partis d'opposition reprochent au gouvernement de ne pas avoir protégé les travailleurs canadiens. Le député néo-démocrate d'Acadie-Bathurst, Yvon Godin, affirme que le gouvernement a même encouragé l'embauche de travailleurs étrangers.

Yvon Godin ajoute qu'il arrive souvent que des employeurs imposent des conditions d'emploi qui font en sorte qu'aucun Canadien ne peut occuper le poste affiché.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques controverses du gouvernement Harper