BIEN-ÊTRE
07/05/2013 02:35 EDT | Actualisé 07/05/2013 02:38 EDT

Des petits pingouins à moins d'une heure et demie de Québec!

Erwan Bonnette

Saviez-vous qu’il est possible de découvrir et d’observer, tout près de Québec, sur une petite île-rocher de l’archipel de l’Isle-aux-Grues, une espèce méconnue de plusieurs d’entre nous, l’Alca torda, connue aussi sous le nom de petit pingouin ? Un voyage fascinant, entre les magnifiques îles du fleuve Saint-Laurent, à bord du bateau de la famille Lachance. Nous avons eu la chance de participer à la croisière inaugurale. Embarquement immédiat !

Le départ se fait au havre de Berthier-sur-mer sur la route de Montmagny. Un bateau nous attend. Le capitaine Jean-François Lachance, issu de la troisième génération d’une famille de commandants, est sur le ponton et accueille lui-même les passagers en compagnie de son frère Dominique. Ce sera la croisière inaugurale aux petits pingouins. Ces oiseaux de l’extrême est du Saint-Laurent viennent par milliers effectuer leur couvaison sur les îlots de l’archipel de l’Isle-aux-Grues.

Une excursion originale et surprenante

Le bateau se dirige tranquillement vers sa destination. Des oies sauvages (oies des neiges), nombreuses dans ce coin de pays, survolent sans cesse le petit navire au-dessus de nos têtes. On pourra en apercevoir tout au long de la croisière, se déplaçant en groupe ou pataugeant dans les marais. Avec un peu de chance, vous pourrez aussi observer des cormorans et des bernaches. Un guide ornithologue d’Omnitour commentera avec beaucoup d’enthousiasme les observations tout au long de la journée. Celui qui nous accompagne ce jour-là nous impressionne par ses connaissances historiques et anthropologiques. Il donne un sens au voyage, le rendant parfois captivant.

Le bateau poursuit donc sa route en contournant l’île Madame, l’île Sottise et l’île Sainte-Marguerite. Nous passons devant Grosse-Île. Cette île, longtemps interdite d’accès, dévoile depuis quelques années ses mystères. Ce qui fut une station de quarantaine humaine pour quatre millions d’immigrants entre 1832 et 1937 interpelle à coup sûr. Le capitaine Lachance nous parle de ces îles avec passion et humour aussi. Il a dû les parcourir des centaines de fois dès son tout jeune âge en compagnie de son père et de son grand-père. Nous sommes donc en bonne compagnie. Nous passons l’île du Calumet, l’île aux Canards et finalement l’Isle-aux-Grues. Nous apercevons l’atelier au toit rouge du grand peintre Riopelle ; là où fut peint Hommage à Rosa Luxembourg (1992). Puis nous arrivons en douceur au lieu-dit : l’archipel de l’Isle-aux-Grues.

Des centaines de petits pingouins entre terre et mer

Des centaines de petits pingouins font la navette entre l’eau et la terre partis chercher de quoi se nourrir. Les pingouins Alca torda, à ne pas confondre avec les manchots, sont caractérisés par leur capacité à voler. Cousins du grand pingouin, espèce aujourd’hui disparue, ces oiseaux nichent en Gaspésie et sur la Côte Nord mais s’aventurent à l’intérieur des terres pour nidifier sur certains îlots. Ils choisissent ce lieu en raison de l’abondance de nourriture causée par la rencontre de l’eau douce et de l’eau salée, nous apprendra le guide.

Un court séjour

Les petits pingouins sont de passage sur l’archipel pour une courte durée. Les îles où ils effectuent leur couvaison ne sont qu’un point de transition dans leur parcours. Ces oiseaux singuliers résident plus au sud en hiver et reviennent au nord une fois le printemps arrivé. Nous sommes très privilégiés de les accueillir et de pouvoir ainsi observer quelques instants de leur vie intrigante.

À savoir avant de partir

Pour protéger la faune et par respect pour l’environnement, les capitaines Lachance proposent cette excursion printanière jusqu’au 9 juin seulement.

Berthier-sur-mer est à environ 30 minutes des ponts de Québec, sur la rive sud.

La Croisière aux petits pingouins dure 4h30. Le départ est à 10h. Il y a à bord un service de restauration.

Croisières Famille Lachance fait partie du groupe AML depuis l’an dernier, pour la mise en vente des forfaits et son marketing.

Prévoir un vêtement chaud puisque la température peut changer rapidement sur les eaux du Fleuve.

Croisières Lachance propose aussi des croisières d’observation ornithologique sur l’Île-au-Canot, domaine ayant vu grandir cinq générations de Lachance. De plus, les passagers peuvent profiter de départs presque quotidiens vers l’Îsle-aux-Grues et Grosse-Île, pendant toute la saison estivale.

Information et réservation : croisiereslachance.com

INOLTRE SU HUFFPOST

Une croisière pour admirer les pingouins