NOUVELLES
07/05/2013 07:10 EDT | Actualisé 07/07/2013 05:12 EDT

États-Unis: le nombre d'homicides perpétrés avec des armes à feu en baisse

AP

WASHINGTON - Les meurtres perpétrés avec des armes à feu aux États-Unis ont connu une baisse importante depuis leur sommet de 1993, ont dévoilé deux rapports publiés mardi, qui devraient alimenter les débats au Congrès américain sur les règles pour le contrôle des armes à feu.

Une étude dévoilée mardi par le Bureau des statistiques judiciaires, un organisme gouvernemental, soutient que le nombre d'homicides liés aux armes à feu a baissé de 18 253 en 1993 à 11 101 en 2011. Il s'agit d'une réduction de 39 pour cent.

Un autre rapport, publié par le Pew Research Center, un organisme privé, a conclu à une baisse similaire en observant le taux d'homicides par armes à feu, une donnée qui compare le nombre de meurtres à la taille de la population grandissante du pays. Le rapport détermine que le nombre de meurtres par armes à feu par 100 000 personnes a chuté de 7 en 1993 à 3,6 en 2010, une baisse de 49 pour cent.

Les deux études sont également arrivées à la conclusion que les crimes non mortels impliquant des armes à feu avaient chuté d'environ 70 pour cent durant cette période. Le rapport du département de la Justice a soutenu que le nombre de ces crimes a chuté, passant de 1,5 million en 1993 à 467 300 en 2011.

Toutefois, en raison de l'attention médiatique générée par de récentes tueries, comme par exemple le massacre en décembre ayant coûté la vie à 20 élèves et six adultes dans une école primaire de Newtown, au Connecticut, le public semble à peine avoir remarqué la baisse, soutient l'étude du centre Pew.

Le groupe non-partisan a réalisé un sondage en mars selon lequel 56 pour cent des Américains croient que le nombre de crimes perpétrés avec des armes à feu est plus élevé aujourd'hui qu'il y a 20 ans. Seulement 12 pour cent des gens ont affirmé que ce type de crime était plus bas, et le reste des gens estimaient qu'il était au même niveau ou plus bas.

Les deux études ont été publiées trois semaines après que le Sénat américain eut rejeté une proposition voulant que le gouvernement fédéral élargisse les exigences de vérification des antécédents pour les achats d'armes à feu.

Des leaders démocrates au Sénat ont promis de tenir le vote à nouveau, possiblement d'ici le début de l'été, et les partisans d'un contrôle plus sévère des armes à feu mettent de la pression sur les sénateurs qui se sont opposés à la mesure en espérant qu'ils changent d'idée.

L'étude du département de la Justice soutient qu'en 2011, environ 70 pour cent de tous les homicides ont été commis avec des armes à feu, principalement avec des armes de poing.