NOUVELLES

États-Unis: trois femmes sont retrouvées vivantes, 10 ans après leur disparition (PHOTOS)

06/05/2013 10:03 EDT | Actualisé 06/07/2013 05:12 EDT
NewsNet5.com

CLEVELAND - La police de Cleveland, dans le Midwest américain, fait face à des questions sur sa façon d'enquêter sur les disparitions dans la foulée de la découverte, lundi, de trois femmes ayant été retenues en otage pendant dix ans.

Un voisin de la maison délabrée où auraient été emprisonnées les trois femmes a soutenu qu'une femme avait été aperçue derrière la maison il y a quelques années, rampant nue. Un autre a entendu des coups contre les portes de la demeure et a remarqué que des sacs de plastique couvraient les fenêtres.

Lorsqu'ils ont été alertés, les policiers se sont rendus sur les lieux sans jamais pénétrer dans la résidence, selon des voisins. Ils ont également visité la demeure brièvement en 2004.

C'est la deuxième fois en quatre ans que le travail de la police est mis en cause dans une affaire de disparition et une enquête interne est en cours pour déterminer si la police aurait manqué quoi que ce soit.

Les trois captives ont été secourues après que l'une d'elle eut défoncé à coups de pied le moustiquaire, ce qui lui a permis de s'enfuir. Elle a ensuite appelé le 911 avec le téléphone d'une voisine.

«Aidez-moi. Je suis Amanda Berry. J'ai été kidnappée et je suis disparue il y a 10 ans, a-t-elle lancé au téléphoniste. Et je suis ici. Je suis libre maintenant.»

Mme Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight auraient été gardées captives dans la maison depuis qu'elles étaient adolescentes ou au début de la vingtaine, a indiqué le chef de police Michael McGrath.

Les autorités ont arrêté trois frères, Ariel, Pedro et Onil Castro, âgés de 50 à 54 ans. Un proche a indiqué que son neveu Ariel Castro était le propriétaire de la maison, une résidence délabrée située dans un quartier pauvre qui contient plusieurs résidences barricadées.

Des accusations n'ont pas été immédiatement déposées.

La police a également indiqué qu'une fillette âgée de six ans, la fille de l'une des femmes, avait été retrouvée au domicile.

Le chef de police adjoint Ed Tomba a refusé de dire qui était le père de la fillette, que l'on croit être la fille de Mme Berry.

Les femmes étaient en bonne santé, selon la police, et ont été emmenées dans un endroit secret pour être réunies avec leurs familles après avoir obtenu leur congé de l'hôpital mardi matin.

Stephen Anthony, à la tête du FBI à Cleveland, a décrit les trois femmes comme un modèle de survie et de persévérance.

«Les mots ne peuvent décrire les émotions ressenties par tout le monde», a-t-il résumé.

La police n'a pas élaboré sur la façon dont les femmes avaient été kidnappées ou comment elles avaient été cachées dans le même quartier ou sur leur disparition.

La libération des trois femmes a commencé par un appel à l'aide frénétique.

Un voisin, Charles Ramsey, a raconté à la chaîne WEWS-TV avoir entendu des cris lundi et avoir aperçu une femme qui tentait désespérément de sortir de la maison, et qui l'a imploré de l'aider à contacter la police.

«J'ai entendu des cris. J'étais en train de manger mon McDonald's. Je suis sorti dehors. J'ai vu cette fille affolée, qui tentait d'essayer de sortir de la maison», a-t-il raconté.

Une autre voisine, Anna Tejeda, a expliqué qu'elle était assise sur son perron avec des amis lorsqu'ils ont entendu quelqu'un de l'autre côté de la rue crier et donner des coups de pied dans une porte.

Un de ses amis a traversé la rue et a suggéré à Mme Berry de défoncer à coups de pied la moustiquaire, ce qui lui a permis de s'enfuir.

Mme Tejeda, qui s'exprimait en espagnol, a raconté que Mme Berry était nerveuse et pleurait. Elle était vêtue d'un pyjama et de vieilles sandales.

Lorsqu'elle lui a expliqué qui elle était, Mme Tejeda a refusé de la croire, lui disant qu'«Amanda Berry est morte». Quand cette dernière a rétorqué qu'elle avait été kidnappée il y a 10 ans, Mme Tejeda lui a tendu un téléphone pour qu'elle appelle la police.

Les policiers sont arrivés en quelques minutes et ont libéré les autres femmes de la maison.

Disparues à 14, 16 et 20 ans

Mme Berry était disparue le 21 avril 2003 après avoir appelé sa soeur pour l'avertir qu'on la ramenait à la maison en voiture depuis son travail. Elle était alors âgée de 16 ans et en a aujourd'hui 27.

Mme DeJesus n'avait pas été vue depuis qu'elle revenait de l'école, un an plus tard. Elle n'avait que 14 ans au moment de sa disparition.

Toutes deux ont été retrouvées à quelques kilomètres de l'endroit où elles avaient été portées disparues.

Quant à Mme Knight, les autorités ont dit qu'elle avait 20 ans au moment de sa disparition survenue en 2002. Elle est aujourd'hui âgée de 32 ans.

La police avait visité la résidence à deux reprises au cours des 15 dernières années.

En 2000, avant la disparition des femmes, Ariel Castro avait alerté les policiers au sujet d'une bagarre dans la rue, mais personne n'avait été arrêté. En 2004, des policiers se sont rendus à la maison après avoir été alertés que Castro, un chauffeur d'autobus, avait laissé un enfant seul dans un bus. Personne n'a répondu à la porte et la police a plus tard conclu qu'il n'y avait aucune intention criminelle, a indiqué le directeur de la sécurité publique, Martin Flask.

Les proches des femmes ont confié qu'elles n'avaient pas perdu espoir de les revoir un jour.

Tasheena Mitchell, une cousine de Mme Berry, a déclaré au quotidien Plain Dealer qu'elle avait bien hâte de serrer sa cousine dans ses bras, et qu'elle ne la laisserait probablement plus partir.

La mère de Mme Berry, Louwana Miller, est décédée en mars 2006 après avoir été hospitalisée pour plusieurs maladies. Elle avait passé les trois dernières années de sa vie à rechercher sa fille.

Une conseillère municipale, Dona Brady, a raconté qu'elle avait passé beaucoup de temps avec Mme Miller, qui n'a jamais perdu espoir de retrouver sa fille Amanda vivante. «Elle est littéralement morte de chagrin», a-t-elle laissé tomber.

INOLTRE SU HUFFPOST

3 Missing Cleveland Women Found