DIVERTISSEMENT

Montréal, métropole culturelle : dynamique bilan de l'année 2012

04/05/2013 03:45 EDT | Actualisé 04/07/2013 05:12 EDT
PC

Les membres du Comité de pilotage de Montréal, métropole culturelle (MMC) ont dévoilé vendredi la brochure Coup d'œil 2012, bilan des réalisations de la dernière année dans le domaine de la culture d'ici. Le document, publié à chaque printemps, s'inscrit dans le développement du Plan d'action 2007-2017, lequel vise à faire rayonner nos artistes et leurs créations, à les rendre accessibles et à doter l'industrie de moyens financiers dignes de ses ambitions. Le regroupement MMC réunit des politiciens et des gens d'affaires de la grande région métropolitaine et agit en quelque sorte à titre de « chien de garde » de notre culture.

Coup d'œil 2012 dépeint ainsi le vaste panorama des plus récents accomplissements montréalais. On y cite notamment les records franchis par le Musée des beaux-arts, la revitalisation du Parc olympique, les 75 ans de l'Union des artistes, les Ateliers créatifs du Mile-End, le succès outre-frontières de la troupe Les 7 doigts de la main et les nominations de Kim Nguyen et Yan England aux Oscars et de Xavier Dolan à Cannes. On y répertorie également les quartiers et les établissements en vogue, les œuvres d'art à voir absolument, les activités qui ont fait mouche, les spectacles à ne pas manquer, ainsi que plusieurs initiatives se démarquant par leur ingéniosité.

« On remarque qu'il s'est passé beaucoup de choses, l'année dernière, a fait valoir Simon Brault, président du Comité de pilotage et vice-président du Conseil des arts du Canada. L'un des éléments les plus frappants, c'est qu'on a beaucoup brillé à l'échelle internationale avec de nouvelles propositions, pas seulement le Cirque du Soleil ou Céline Dion. La percée internationale de Moment Factory, par exemple, montre que le génie et la création, peu importe les moyens financiers, demeure le fer de lance de notre présence internationale. »

« On a aussi avancé en dépit d'un contexte politique trouble, surtout au niveau municipal, où il y a eu beaucoup de scandales, a poursuivi Monsieur Brault. On est allés de l'avant, et personne ne s'est mis en travers du chemin de la culture. On sent une espèce d'élan en faveur de la culture, et c'est probablement toujours la meilleure bonne nouvelle de Montréal, ce qu'on fait au chapitre des arts. »

Vers l'avenir

Dans la prochaine année, les têtes dirigeantes de Montréal, métropole culturelle auront les yeux tournés vers plusieurs entreprises d'envergure.

« On approche de plus en plus du 375e anniversaire de Montréal (en 2017), a noté Simon Brault. Il y a des projets majeurs qui s'en viennent, comme le nouveau pont Champlain. On se préoccupe beaucoup de la qualité du design du pont, pas juste de sa conception. On s'attardera aussi au réaménagement du parc Jean-Drapeau. Il y a plusieurs choses sur les planches à dessin, et nous, on s'assure qu'il y ait toujours un angle culturel pris en compte dans ces projets-là. »

« Il y a encore du travail à faire, mais on est chanceux de vivre dans une région du monde où la culture est valorisée socialement, a conclu l'homme. Quand les Québécois ont besoin de se réunir, en temps de crise, ça finit toujours par être autour des artistes et des projets culturels. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Rebelle, de Kim Nguyen