NOUVELLES

Québec solidaire en mode électoral

03/05/2013 10:16 EDT | Actualisé 03/07/2013 05:12 EDT

Françoise David souhaite prouver aux électeurs québécois que son parti, Québec solidaire, représente l'alternative au gouvernement péquiste.

C'est ce que la députée de Gouin a lancé lors de son discours, vendredi, en ouverture du congrès annuel de Québec solidaire, à Montréal.

« Le défi des prochains mois, c'est de prouver aux gens que l'option de remplacement du PQ, ce n'est pas le PLQ de M. Couillard », a-t-elle clamé devant plus de 300 partisans et délégués, démontrant clairement sa volonté de capitaliser sur la grogne envers le Parti québécois de Pauline Marois.

Alors que le gouvernement minoritaire peut tomber à tout instant, Québec solidaire se préparera pour le prochain rendez-vous électoral. Il tentera de faire connaître davantage son programme aux Québécois et de recruter plus de militants, tout en rappelant aux péquistes déçus que la formation de gauche est également souverainiste.

Le PQ comme cible

Mme David, élue député pour la première fois en septembre dernier, s'est en pris au gouvernement de Pauline Marois à plusieurs reprises.

Elle a notamment dénoncé les choix péquistes concernant l'accès à l'aide sociale.

« Qui aurait plus s'imaginer que la première ministre irait s'attaquer directement aux gens les plus démunis sur l'aide sociale? » a-t-elle sermonné son adversaire péquiste. « Ce que je dis au PQ : Il n'y a pas de honte à reculer lorsque c'est pour la justice sociale. »

Mme David a toutefois ajouté que Québec solidaire gardait la porte ouverte à une éventuelle alliance entre les formations souverainistes, malgré la tangente que prend le Parti québécois.

Françoise David a aussi tenté de différencier Québec solidaire des autres partis présents à l'Assemblée nationale.

« Lorsqu'on entend que tous les partis politiques sont corrompus, c'est faux! Il y a Québec solidaire », a-t-elle dit.

Nouveau porte-parole

Au cours du congrès, les membres éliront un nouveau porte-parole, qui assume aussi le poste de président du parti, en remplacement d'André Frappier, qui l'occupait par intérim.

Une fois élue, Mme David a quitté cette fonction l'automne dernier, puisque les statuts du parti précisent que Québec solidaire compte deux porte-parole plutôt qu'un chef; l'un issu de l'aile parlementaire, l'autre issu des militants. Le député de Mercier, Amir Khadir, qui occupait le poste de porte-parole parlementaire jusqu'en novembre puisqu'il était le seul député de son parti, a laissé cette fonction à sa collègue de Gouin.

Quatre candidats tenteront d'obtenir ce poste :

  • Andrés Fontecilla : travailleur communautaire, candidat dans la circonscription de Laurier-Dorion en 2012
  • David Fortin-Côté : étudiant en sciences politiques, candidat dans la circonscription de Montarville en 2012
  • Alexandre Leduc : historien, candidat dans la circonscription d'Hochelaga-Maisonneuve en 2012
  • Yvan Zanetti : danseur, apiculteur, pompier, artiste

Le porte-parole doit absolument être un homme afin de respecter la parité homme-femme entre les deux porte-parole.

PLUS:rc