NOUVELLES

Marc Simoneau meurt d'un cancer

03/05/2013 02:09 EDT | Actualisé 02/07/2013 05:12 EDT

Le conseiller municipal de la Ville de Québec et ancien commentateur sportif Marc Simoneau est décédé vendredi matin à l'âge de 72 ans. L'homme souffrait d'un cancer rare de la moelle osseuse depuis trois ans.

Il était hospitalisé depuis le mois de décembre à l'Hôtel-Dieu de Québec. Il avait été transféré jeudi aux soins palliatifs où il s'est éteint à 10 h 45 entouré des siens.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a réagi avec beaucoup d'émotions à son décès. Il était allé le voir mercredi en sachant que c'était la dernière fois.

« Je disais toujours que c'était mon idole. J'ai aimé le côtoyer. Je l'ai aimé comme commentateur sportif. Marc était aimé parce qu'il était atypique. Il était authentique », a commenté Régis Labeaume, entouré des autres conseillers municipaux d'Équipe Labeaume. Pour montrer à quel point Marc Simoneau était connu et aimé, il a raconté que lors de sa première campagne électorale à la mairie de Québec, c'est lui qui présentait Régis Labeaume aux citoyens. « Et personne ne s'occupait de moi! », a-t-il lancé.

Marc Simoneau était conseiller municipal depuis 2005. Les médecins lui avait été diagnostiqué un myélome multiple au printemps 2010.

Le milieu sportif lui rend hommage

Marc Simoneau s'est fait connaître comme commentateur sportif à la radio et à la télévision. Il était reconnu pour son franc-parler et ses coups de gueule.

Ceux qui l'ont côtoyé saluent le grand amateur de sport qu'il était. « Avant d'être un animateur de radio, c'était un grand fan de hockey. Un fan de Québec, un fan des Nordiques, a souligné Michel Bergeron, qui l'a bien connu à l'époque où il était entraîneur des Nordiques de Québec. C'était un gars de la place. Je savais que ça n'allait pas tellement bien sans santé, mais il ne baissait jamais les bras. Il ne fléchissait jamais. Marc Simoneau a fait beaucoup pour la Ville de Québec. J'espère qu'on ne l'oubliera pas. »

Marc Simoneau a commencé sa carrière sur les ondes de la radio CHRC à Québec aux côtés d'André Arthur, qui garde le souvenir d'un homme passionné par son travail.

« C'est probablement le gars le plus courageux et le plus travaillant que j'ai rencontré de toute ma vie. Ce gars fermait la station à 2 h du matin et la rouvrait à 5 h pendant qu'il était fonctionnaire au gouvernement du Québec. Il faisait ça comme si c'était normal et facile. Marc Simoneau, c'est un héros. Le fait d'avoir travaillé avec lui, c'est pour moi un honneur », a affirmé André Arthur.

PLUS:rc