NOUVELLES

Classement mondial de la liberté de la presse 2013: le Canada chute de dix positions, selon Reporters sans frontières

03/05/2013 12:03 EDT | Actualisé 05/05/2013 12:02 EDT

Le bilan du Canada pour la liberté de la presse s'est assombri un peu plus avec la diffusion d'un rapport annuel diffusé par Reporters sans frontières (RSF).

Jeudi, le groupe Journalistes canadiens pour la liberté d’expression (CJFE) a attribué une note de D- au gouvernement fédéral pour son manque de transparence avec les médias.

Vendredi, à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, RSF a classé le Canada 20e dans son classement annuel, en baisse de 10 positions.

Cette chute est attribuable aux «entraves subies par des journalistes durant le mouvement étudiant dit du ''Printemps érable'', mais aussi aux menaces persistantes contre le secret des sources et la protection des données privées des internautes, malmenée par le décret fédéral C-30 de lutte contre la cybercriminalité», écrit RSF.

liberte presse

Le Canada se classe ainsi derrière la Namibie (19e). Malgré tout, le Canada se maintient dans le top 20, tandis que les États-Unis (32e) et la France (37e) font moins bonne figure.

Le trio de tête est à nouveau constitué cette année de la Finlande (1er), des Pays-Bas (2e) et de la Norvège (3e).

Le palmarès est complété par des habitués du fond du classement, soit le Turkménistan (177), la Corée du Nord (178) et l'Érythrée (179).

À l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, RSF a aussi diffusé une série d'affiches (à voir ci-dessous) qui mettent en vedette des dirigeants politiques connus pour leur piètre bilan en matière de transparence.

Pour consulter le bilan complet de RSF, cliquez ici.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les affiches choc de Reporters sans frontières