NOUVELLES

Quelqu'un y croit?

01/05/2013 10:16 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT

On aimerait bien vous dire qu'il y a de l'espoir pour les Islanders. Mais pour chaque raison d'espérer pour les insulaires, on trouve sans trop chercher un argument en faveur des Penguins.

On aimerait bien vous dire que l'histoire joue en faveur des Islanders. Mais la dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées, une dizaine de joueurs de la formation new-yorkaise n'avait pas encore cinq ans.

On aimerait bien vous dire que les Islanders ont dominé les Penguins 4-1 en janvier. Mais c'était en début de saison, quand l'équipe de Mario Lemieux cherchait encore ses repères. Depuis, elle a battu les Islanders quatre fois de suite, par un pointage total de 16-5.

On aimerait bien vous dire que Sidney Crosby pourrait rater le début de la série et qu'Evgeni Malkin traîne assurément quelques bobos. Mais les Penguins ont présenté une fiche de 15-6 sans l'une ou l'autre de ses vedettes, et de 4-0 sans les deux.

On aimerait bien vous dire que les acquisitions de Jarome Iginla, Brenden Morrow, Jussi Jokinen et Douglas Murray ont bousillé la chimie des Penguins. Mais avec une fiche de 8-2 dans les 10 derniers matchs, il semble que l'ajout des quatre vétérans se soit fait sans heurts.

Que reste-t-il comme source d'espoir aux Islanders? D'abord et avant tout le fait que deux des facteurs qui ont mené à la perte des Penguins l'an passé au premier tour contre les Flyers peuvent encore influencer la série.

Marc-André Fleury n'avait pas connu des séries mémorables, et en arrache au printemps depuis sa conquête de la Coupe Stanley en 2009. À chacune de ses trois dernières présences en séries, il présente une efficacité sous les ,900.

Et les Flyers avaient brassé la cage aux Penguins, qui ne sont guère plus robustes qu'en 2011-2012. La bande à Crosby peut toutefois respirer : Matt Martin et Colin McDonald peuvent distribuer les coups d'épaule, mais la liste d'agitateurs s'arrête là.

Certes, les séries se jouent sur la patinoire. Disons simplement que ça prendra une panoplie d'astres alignés pour que les Islanders rééditent un miracle comme celui de 1993.

8- Islanders de New York (24-17-7) c. 1- Penguins de Pittsburgh (36-12-0)

Joueurs à surveiller
Islanders Penguins
John Tavares
28-19-47 en 48 matchs
Sidney Crosby
15-41-56 en 36 matchs
Matt Moulson
15-29-44 en 47 matchs
Evgeni Malkin
9-24-33 en 31 matchs
Brad Boyes
10-25-35 en 48 matchs
Chris Kunitz
22-30-52 en 48 matchs
Mark Streit
6-21-27 en 48 matchs
Kristopher Letang
 5-33-38 en 35 matchs
Travis Hamonic
 3-7-10 en 48 matchs
-8
59 mises en échec
109 tirs bloqués
Brooks Orpik
0-8-8 en 48 matchs
+ 17
119 mises en échec
114 tirs bloqués
Evgeni Nabokov
23-11-7
3 jeux blancs
2,50
,910
Marc-André Fleury
23-8-0
1 jeu blanc
2,39
,916

Matchs entre les deux équipes cette saison
29 janvier : NYI 4-1
5 février : PIT 4-2
10 mars : PIT 6-1
22 mars : PIT 4-2
30 mars : PIT 2-0

Duels précédents
1975 (2e tour) : NYI 4-3
1982 (1er tour) : NYI 3-2
1993 (2e tour) : NYI 4-3

PLUS:rc