NOUVELLES

Le bruit excessif des motos fera l'objet de surveillance policière au Québec

01/05/2013 10:13 EDT | Actualisé 01/07/2013 05:12 EDT
Alamy

QUÉBEC - Le bruit excessif des motocyclettes fera l'objet de surveillance policière au Québec dès ce printemps.

La Société de l'assurance automobile (SAAQ) souhaite ainsi diminuer le bruit sur les routes, affirmant qu'il peut facilement devenir une source de distraction pour les autres conducteurs.

Pour le moment, la SAAQ s'attarde à un projet pilote de trois ans qui portera sur le contrôle du niveau sonore des systèmes d'échappement. L'objectif est de diminuer les nuisances sur la route, mais également de veiller à la quiétude des personnes qui habitent près des voies rapides ou de circulation.

Le sonomètre utilisé tiendra compte de la norme J2825 de la Society of Automotive Engineers (SAE). Pour les motocyclettes et cyclomoteurs qui excéderont un certain seuil, le propriétaire sera passible d'une amende de 100 $ à 200 $. En cas de refus du conducteur de collaborer, l'amende pourrait passer de 200 $ à 300 $.

Dès la présente saison, plusieurs corps policiers utiliseront des sonomètres pour mesurer et contrôler le niveau sonore.

Une quinzaine de corps policiers participeront au projet cette année dont la Sûreté du Québec (SQ) et les corps municipaux de Saguenay, Trois-Rivières, Sherbrooke, Montréal, Gatineau, Laval et Longueuil, de plusieurs municipalités de la rive-nord de Montréal et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent.