NOUVELLES

La CSST blâme Ok Pneus Médé pour la mort d'un employé

01/05/2013 04:05 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Le Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) blâme l'entreprise Ok Pneus Médé pour la mort d'un de ses travailleurs, en août dernier, à l'aéroport Pierre-Eliot-Trudeau.

Patrick Chevrier, un homme de service, est mort écrasé sous le poids d'un tracteur de 60 000 livres servant à déplacer des avions.

Avec un collègue, il tentait d'installer un autre cric sous le véhicule lorsque le seul cric qui soulevait encore le tracteur a glissé.

Les inspecteurs qui ont enquêté sur l'accident ont conclu que la méthode de travail ne respectait pas les règles de l'art.

Patrick Chevrier n'aurait jamais dû se trouver sous le tracteur. La préparation du véhicule avant que les employés ne changent les pneus était inadéquate : un des deux crics avait été mal installé, la cale en bois était trop petite et le frein de stationnement était défectueux. Ce sont des éléments qui ont contribué à la mort de l'employé.

L'inspecteur de la CSST Marc Ayotte a remis en cause la méthode de travail de la petite entreprise. « Cette méthode exigeait que les travailleurs se glissent sous le véhicule,     notamment afin de positionner les crics sous les essieux, et afin de manipuler la soupape qui contrôle la levée et la descente du véhicule », a-t-il déclaré.

La compagnie devra fournir une méthode de travail sécuritaire avant de pouvoir travailler à nouveau avec ces véhicules lourds.

Le rapport de la CSST sera envoyé à différentes associations qui œuvrent dans le domaine, afin d'améliorer la formation des travailleurs.

Avec le reportage de Marc Verreault

PLUS:rc