NOUVELLES

Fêtes du 375e de Montréal : Lisée est intervenu contre la candidature de Beauchamp

01/05/2013 01:50 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Compte tenu de son « bagage », l'ex-ministre libérale Line Beauchamp n'avait pas les qualités requises pour diriger les fêtes commémorant la fondation de Montréal, a estimé Jean-François Lisée, mercredi.

En point de presse, le ministre responsable de la métropole a reconnu d'emblée être intervenu auprès de la Ville dès qu'il a appris, l'automne dernier, que le nom de l'ex-ministre Beauchamp circulait pour devenir directrice générale de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. De l'avis du ministre, deux facteurs plombaient la candidature de Mme Beauchamp : sa responsabilité dans la crise étudiante qui a durement touché Montréal et le fait que son nom était évoqué au même moment l'automne dernier à la commission Charbonneau.

M. Lisée juge qu'il était de son devoir de faire valoir auprès de la Ville l'importance de choisir une personne « qui ne traîne pas de problèmes du passé » pour diriger les célébrations de la fondation de la métropole. Selon lui, ce constat était partagé par d'autres personnes puisque la Société a « pris la bonne décision » en désignant « un grand professionnel du tourisme », Pierre Bellerose, comme directeur général.

L'ancienne collègue de Mme Beauchamp et députée libérale Lise Thériault n'est pas du même avis. Outrée, elle a dénoncé « l'ingérence politique » du ministre Lisée. M. Lisée « se mêle de tous les dossiers », se comporte en « prince » et devrait être « rappelé à l'ordre » par la première ministre Pauline Marois, a-t-elle soutenu devant les reporters.

À ses yeux, Mme Beauchamp était « la plus compétente » pour occuper la fonction et est victime « d'exclusion » de la part du gouvernement du Parti québécois.

La Presse Canadienne

PLUS:rc