NOUVELLES

Naissances au Québec en 2012: 200 bébés de plus

30/04/2013 09:30 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT
Alamy

Le Québec a enregistré 88 700 naissances en 2012, soit environ 200 de plus qu'en 2011. L'indice de fécondité des Québécoises a cependant quelque peu fléchi l'an dernier, note l'Institut de la statistique du Québec.

Un article de Stéphane Bordeleau

En 2012, l'indice synthétique de fécondité des Québécoises est passé à 1,68 enfant par femme alors qu'il était de 1,69 en 2011.

Bien qu'on ait enregistré plus de naissances au Québec en 2012, le nombre d'enfants par femme a quant à lui légèrement diminué. Cette situation s'explique statistiquement par une augmentation du nombre de femmes en âge d'avoir des enfants dans la population québécoise, précise Chantal Girard, démographe à l'Institut de la Statistique du Québec. 

Mais malgré ce léger repli, note l'Institut, l'indice de fécondité demeure supérieur au Québec à ce qu'il était entre 1980 et 2006.

Les femmes procréent de plus en plus tard

Les statistiques montrent également que les Québécoises ont leurs enfants à un âge de plus en plus élevé. Selon les données compilées en 2012, l'âge moyen de la maternité était de 30,2 ans.

L'âge moyen de femmes à la naissance de leur premier enfant a aussi augmenté en 2012 pour atteindre 28,5 ans. 

Par ailleurs, les bébés dont au moins un des parents est né à l'étranger représentaient quant à eux 30 % des nouveau-nés dans la province en 2012.

Quant au sexe des nouveau-nés, il est né en 2012 un peu plus de garçons que de filles, soit 45 800 bébés garçons contre 42 900 bébés filles. Le taux de naissances multiples (jumeaux, triplés, etc.) a quant à lui légèrement régressé l'an dernier, pour atteindre 2,8 %.

À Montréal, l'indice de fécondité était de 1,5 enfant par femme alors qu'il grimpe à 2 enfants par femmes en Abitibi-Témiscamingue. Mais c'est dans le Nord-du-Québec que l'indice est le plus élevé avec 2,7 enfants par femme.

L'indice de fécondité le plus élevé au Québec ces dernières années a été enregistré en 2008 et 2009 à 1,74 enfant par femme.

Le Québec toujours en déficit de naissances  

Bien que le nombre annuel de naissances ait sensiblement augmenté au Québec depuis 2005, il demeure somme toute assez stable depuis cinq ans, oscillant entre 87 000 à plus de 88 000 naissances par année. Des données encourageantes certes, surtout si on les compare aux 72 010 naissances enregistrées au Québec en 2000, mais encore insuffisantes pour assurer le remplacement de la population québécoise.

Selon l'Institut de la statistique, le Québec demeure sous le seuil de remplacement des générations depuis 1970. Pour assurer la regénération de la population actuelle sans avoir recours à l'immigration, le taux de fécondité des Québécoises devrait être d'au moins 2,1 enfants par femme, alors qu'il oscille actuellement autour de 1,7.   

Selon les démographes l'augmentation du nombre de naissances au Québec ces dernières années est due en partie à l'amélioration des politiques de natalité, mais également à un phénomène de rattrapage des femmes de plus de 30 ans qui n'avaient pas eu d'enfant dans la vingtaine. 

       

INOLTRE SU HUFFPOST

Six trucs pour tirer son lait à l'extérieur