NOUVELLES

Le vérificateur général relève des irrégularités au Port de Montréal

30/04/2013 12:46 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

Le Port de Montréal doit revoir sa politique de remboursement de frais de déplacement et de repas, affirme le vérificateur général du Canada, après avoir mis le doigt sur des voyages non justifiés ainsi que des soupers et des spectacles offerts à ses administrateurs aux frais de la société.

Dans son rapport déposé mardi, Michael Ferguson a noté que la société du Vieux-Port de Montréal cumule en frais de déplacement et d'accueil quelque 200 000 $ par année.
D'entrée de jeu, le vérificateur indique qu'il n'a trouvé « aucun défaut grave » dans la gestion de la société. Il a évalué les périodes entre 2006-07 et aussi entre 2012-13. Mais il a noté plusieurs irrégularités.

Les demandes de remboursement de frais de déplacement et de repas n'étaient souvent pas accompagnées de pièces justificatives suffisantes, de sorte que les gestionnaires ne pouvaient savoir si elles étaient justifiées ou pas. Certaines personnes ont ainsi empoché deux fois des remboursements de factures de voyage.

Le Port de Montréal aurait aussi remboursé un voyage outre-mer même si les objectifs prédéterminés n'avaient pas tous été atteints, note M. Ferguson. La société a aussi assumé des frais d'environ 3500 $ pour permettre à certains administrateurs et à leurs conjoints d'assister à quelques événements, dont un spectacle, un repas et un souper-bénéfice.

Le Port de Montréal avait fait la manchette lorsque son ex-PDG, Claude Benoît, avait dû défendre ses dépenses, dont des frais de 11 000 $ par année pour la location de voitures et un dispendieux voyage en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La société du Vieux-Port de Montréal a accepté les recommandations du vérificateur général et promet de revoir sa politique de dépenses et d'accroître les contrôles.

La Presse Canadienne

PLUS:rc