NOUVELLES

Le projet hydroélectrique de Muskrat Falls crée de l'effervescence au Labrador

30/04/2013 09:04 EDT | Actualisé 30/06/2013 05:12 EDT

L'activité économique qui entoure déjà le mégaprojet de Muskrat Falls plaît à plusieurs commerçants et citoyens de Happy Valley-Goose Bay, au Labrador, mais elle entraîne aussi des inconvénients.

Il y a de plus en plus de voitures et de camions dans les rues de la ville. Le début des travaux au chantier du barrage hydroélectrique attire de nouveaux venus.

Plus de 460 personnes travaillent sur le site. Environ trois quarts d'entre elles viennent de l'extérieur du Labrador. Par conséquent, les loyers ont doublé, voire triplé dans certains secteurs.

Au Centre d'amitié du Labrador, de plus en plus de gens réclament de l'aide. La directrice générale de l'organisme, Jennifer Hefler-Elson, dit que certains ne peuvent plus payer leur logement.

Plusieurs commerçants et citoyens voient quand même d'un bon oeil ce développement économique, comme Christopher Budgell, qui travaille au chantier. Il souligne qu'il peut rentrer chez lui chaque soir, ce qui n'était pas le cas auparavant.

Au plus fort de la construction, on estime que 3000 personnes travailleront dans le chantier. Ces travaux devraient être terminés en 2017.

Travailleurs à Muskrat Falls en février 2013

  • 15 % Labradoriens non autochtones
  • 15 % Labradoriens autochtones
  • 60 % Terre-Neuviens
  • 10 % autres
  • Total : 466 personnes

PLUS:rc