NOUVELLES

Les déplacés internes en augmentation partout dans le monde

29/04/2013 03:57 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

La guerre civile en Syrie a causé le déplacement d'au moins 3 millions de Syriens, contribuant ainsi à l'augmentation globale du nombre de déplacés internes dans le monde. Selon le dernier bilan de l'Observatoire des situations de déplacement interne (IDMC), basé à Genève, ils sont 28,8 millions de personnes, le chiffre le plus élevé jamais enregistré par l'IDMC.

« La forte augmentation du nombre de déplacés internes dans le monde est en partie due aux 2,4 millions de personnes déplacées par la crise en Syrie fin 2012 », explique Kate Halff, directrice de l'IDMC. L'observatoire craint que le nombre de déplacés syriens ne continue d'augmenter tant que le conflit ne sera pas résolu.

L'observatoire se désole du fait que ces déplacés internes ne sont pas considérés comme des réfugiés et ne bénéficient donc d'aucune protection internationale.

La région qui compte le plus de déplacés est l'Afrique sub-saharienne, avec 10,4 millions de déplacés dans 18 États. Les pays les plus touchés dans cette région sont la République démocratique du Congo (RDC), le Soudan et la Somalie.

Le Moyen-Orient vient en deuxième place, avec 6 millions de déplacés, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2011; cela s'explique, selon l'IDMC, par l'instabilité et les conflits qui ont suivi le printemps arabe.

PLUS:rc