NOUVELLES

Les grandes épiceries canadiennes se distancient des cages de gestation pour truies

29/04/2013 06:23 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT
AP
In this Aug. 1, 2012 photo, a pig makes it's way through the Swine Barn at the Ohio State Fair in Columbus. The Centers for Disease Control and Prevention said Thursday, Aug. 9, 2012, there's been a five-fold increase of cases of a new strain of swine flu that spreads from pigs to people. The case count jumped from 29 a week ago to 158 this week, thanks to a wave of new cases confirmed in Indiana and Ohio, many of them attributed to contact at fairs. The flu does not seem to be unusually dangerous, like the strain in 2009 that killed at least 12,000. Most or all of the cases appear to have spread from pigs to humans, meaning it's not very contagious. (AP Photo/Columbus Dispatch, Kyle Robertson)

Huit des plus grands supermarchés du Canada s'engagent à s'approvisionner en viande porcine dans des élevages moins intensifs, en abandonnant les fournisseurs qui utilisent des cages de gestation pour entasser leurs truies pleines.

Dans un communiqué diffusé lundi, le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD), qui représente notamment Loblaws, Metro, Safeway, Costco, Walmart et Sobey's annonce qu'il cherchera dorénavant de la viande de porc élevé selon des « pratiques alternatives » de regroupement.

Il reconnaît que « depuis un certain nombre de décennies, le regroupement de porc au Canada a été converti en majorité en systèmes intérieurs plus intensifs et sans litières ».

En décembre, des militants pour les animaux avaient diffusé des images tournées à l'aide d'une caméra cachée dans une porcherie manitobaine.

Les images semblaient montrer des porcs qui saignaient de leurs plaies béantes à l'intérieur de cages métalliques, des truies en gestation affichant des ventres distendus et rougeâtres, ainsi que des porcelets projetés au sol par des membres du personnel.

Le CCCD souligne qu'il travaille, avec le Conseil canadien du porc, à changer le Code de pratiques pour les porcins. Les changements seront soumis au public le 1er juin prochain.

Le groupe de défense Humane Society applaudit l'engagement des supermarchés.