NOUVELLES

Attentat de Boston : ADN et pistes étrangères

29/04/2013 09:53 EDT | Actualisé 29/06/2013 05:12 EDT

L'enquête sur l'attentat de Boston se poursuit et le mystère s'épaissit. À l'international, les recherches s'étendent jusqu'à la république russe du Daguestan, où la piste islamiste semble se préciser, alors qu'aux États-Unis, les enquêteurs tentent de faire parler les plus petits des indices.

Pour le volet américain, les policiers ont notamment passé au peigne fin un dépotoir au Massachusetts pour retrouver l'ordinateur de Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, l'un des deux auteurs présumés de l'attentat.

Sa veuve, Katherine Russell, a également reçu lundi la visite de détectives dans le Rhode Island.

Ceux-ci ont emporté plusieurs sacs d'éléments de preuve, dont certains contenaient des échantillons d'ADN. Selon le Wall Street Journal, les enquêteurs ont retrouvé de l'ADN féminin sur au moins une des deux bombes.

Le FBI n'a pas souhaité commenter le sujet alors que la police a dit avoir trouvé sur place des éléments servant à la fabrication d'une bombe.

La piste islamiste au Daguestan

Tamerlan Tsarnaev aurait été en contact avec des islamistes du Caucase du Nord tués par les forces russes, selon une source au sein des services de sécurité russes, citée par l'Agence France-Presse.

Il aurait été vu avec un militant islamiste du Daguestan, Makhmoud Nidal, et un Canadien d'origine russe, William Plotnikov. Tous deux ont été abattus en 2012 dans deux opérations distinctes, a précisé la même source.

C'est en avril 2012 que Tamerlan aurait été repéré par les services secrets russes (FSB). Il était au Daguestan, venu des États-Unis, officiellement pour obtenir un nouveau passeport.

Le FSB a présenté une demande d'informations au FBI, qui n'a fourni aucune réponse, selon la même source.

Tamerlan Tsarnaev a également été en contact avec un autre militant islamiste, William Plotnikov, un Canadien d'origine russe, tué en juillet 2012 dans un affrontement armé au Daguestan.

La relation entre les deux hommes aurait commencé au Canada, où ils avaient participé ensemble à des compétitions de boxe à au moins deux reprises, explique le journal russe Novaïa Gazeta, selon lequel Plotnikov se serait converti à l'islam au Canada.

La mère complice?

Zoubeidat Tsarnaeva, mère des deux présumés auteurs de l'attentat, se défend pour sa part d'être une terroriste. Elle suscite de plus en plus d'intérêt de la part du FBI.

Une conversation entre Mme Tsarnaeva et son fils aîné serait à l'origine de ces soupçons.

La défense veut éviter la peine de mort

Judy Clarke, une avocate de défense spécialisée dans les affaires impliquant des clients passibles de la peine de mort, a rejoint l'équipe de défense de Dzhokhar Tsarnaev.

Me Clarke aura pour principal objectif de tenter de commuer la peine capitale en une peine d'emprisonnement.

PLUS:rc