DIVERTISSEMENT

Gala Artis 2013 : Les réactions des gagnants (VIDÉOS/PHOTOS)

28/04/2013 09:38 EDT | Actualisé 28/06/2013 05:12 EDT

Le public a parlé et sélectionné ses favoris. Voici quelques réactions, à chaud, des gagnants du 28e Gala Artis.

Guy Jodoin - Animateur émission de jeu, Le tricheur – « Quand tu es en nomination pour la première fois et que c’est toi qui gagne… Wow! J’étais vraiment flabergasté. C’est comme si on m’avait donné un gros coup de poing dans la face. Dans ma tête, je croyais que c’allait être Patrice L’Écuyer et Julie Snyder. Et je tenais à leur dire de bons mots lorsque je suis monté sur scène. »

Anne Dorval et Daniel Brière – Meilleur rôle féminin et masculin, comédie, Les Parent – « Je comprends qu’on compare parfois Les Parent à Quelle famille! C’est une émission qui ravit toutes les tranches d’âge, comme Quelle famille! le faisait. Il n’a pas beaucoup d’autres séries qui jouent ce rôle, au Québec, et auxquelles les enfants peuvent aussi s’identifier. » - Anne Dorval.

Guy A.Lepage – Animateur de magazine culturel ou talk-show, Tout le monde en parle – « À chaque semaine, il y a une nouvelle raison qui justifie la présence de Tout le monde en parle à l’écran. On se retrouve toujours à mettre sur la sellette un individu, un artiste ou une injustice, ou un drame humain. Et c’est la principale raison pour laquelle je continue à faire cette émission. Ce n’est pas pour revoir à chaque année mes amis artistes que j’adore, qui viennent parler de leur nouveau film ou leur nouveau disque. C’est pour faire ces rencontres-là, qui m’ont grandement transformé. »

Charles Lafortune – Animation émission de variétés ou de divertissement – La Voix – « Je m’attendais à être en nomination pour La Voix, parce que c’était vraiment un tsunami, mais j’étais davantage étonné de l’être comme Personnalité de l’année. C’est la première fois que je gagne pour une émission de variétés. J’avais été nommé une fois pour L’école des fans, mais disons que les petits chanteurs de l’époque ont bien grandi depuis! »

Hélène Florent – Meilleur rôle féminin dans une télésérie – La galère et Toute la vérité – « Ce prix, c’est la preuve que La galère et Toute la vérité ne s’essoufflent pas, que les auteurs ont encore de bonnes histoires à raconter. Je suis choyée de pouvoir être là. Je ne crains pas d’être oubliée par le public parce que, quand on est bien entourés comme je le suis, avec ma famille, mes amis depuis 25 ans, qu’on a une bonne base, on garde les deux pieds sur terre. En tout cas, je souhaite que ça ne s’éteigne pas! »

Claude Legault – Meilleur rôle masculin dans une télésérie – 19-2 – « Réal (Bossé) et moi, on est très contents des réactions. On avait le mandat d’être plus forts dans la deuxième année. La première année était bonne, on en était satisfaits, mais on voulait être encore meilleurs dans la deuxième. Je pense qu’on a réussi notre coup. La deuxième année était plus hard. Là, on écrit la troisième. Disons qu’on est allés dans les profondeurs! »

Gino Chouinard – Animateur émission de services – Salut,bonjour! – « D’entrer dans la maison des gens, c’est une chose. D’y entrer à tous les jours, c’en est une autre. Et de le faire pendant 3 heures et demie, c’en est encore une autre. Ça demande du doigté de ne pas tomber sur les nerfs des gens. La routine du matin est extraordinaire, mais si la personne que tu regardes, dans cette routine, ne te plaît pas, tu vas rapidement aller ailleurs. Que les gens acceptent de rester là, et de m’honorer pour ce contact humain qu’on a à tous les jours, c’est vraiment gratifiant! À chaque fois, on recommence à zéro. C’est une roue qui recommence à chaque année. »

Yan England – Artiste dans une émission jeunesse – Fan Club – « On est toujours excités de savoir si on va gagner ou pas. Même si on a gagné les deux années d’avant, ça ne veut rien dire. Il ne faut rien prendre pour acquis. Il y avait de grosses pointures en nomination avec moi. Même après avoir connu le stress d’être en nomination aux Oscars, ça ne change rien. »

Guy Nadon – Meilleur rôle masculin dans un téléroman – O’ – « On ne s’attend pas à gagner des prix. On trouve que c’est simplement une chance inouïe de travailler, encore plus une chance inouïe de pratiquer le métier qu’on aime, et d’aller au travail sans sentir qu’on a des semelles de plomb. En plus de ces deux chances inouïes, de recevoir une telle marque d’approbation… Moi, je suis vierge en ce qui concerne ce type de récompenses. Ça ne vient pas de l’industrie ou de mes camarades acteurs, ça vient du public. Ça m’oblige à jongler avec un degré de la réalité avec lequel je n’ai pas beaucoup d’expérience! »

Alain Gravel – Animateur émission d’affaires publiques – Enquête – « Quand on fait ce métier-là, on pense que c’est important, mais on ne contrôle pas l’impact qu’on va avoir. On s’est rendus compte que cette émission-là, jointe au travail d’autres journalistes d’enquête, provenant d’autres médias, c’est vraiment du journalisme d’enquête pur. Je ne me l’attribue pas personnellement; il y a notre émission, il y a d’autres médias aussi, qui ont fait un travail si extraordinaire, qu’on a changé le Québec, avec une plume, un microphone et une caméra. Des scandales pourront se reproduire à nouveau, mais pas comme c’était avant. Ça va prendre un certain temps, à tout le moins, je pense. Des honneurs comme celui-là, moi, je ne suis pas habitué à ça. Au début, les gens nous arrêtaient, les gens de l’équipe et moi, non pas pour nous féliciter, mais pour nous remercier. »

Dave Morissette – Animateur d’émission de sport – Le match – « L’an dernier, quand j’ai remporté mon premier Artis, je me sentais comme un imposteur et j’avais l’impression que les gens me disaient qu’ils appréciaient mon travail. Cette fois, ça confirme que j’ai vraiment ma place dans le milieu. Je suis tellement heureux ! Mes enfants sont en santé, j’aime ma job. Quand je jouais au hockey, j’étais obligé d’aller me battre. J’étais heureux, mais je pratiquais un métier difficile; je ne signais pas des contrats de 10 ans, à deux millions de dollars. C’était une année à la fois et, si je ne faisais pas l’affaire, on ne me renouvellerait pas. Aujourd’hui, j’ai hâte de me lever le matin pour aller retrouver mes collègues et faire le métier que j’aime. J’ai 40 ans et je n’ai jamais été aussi heureux! »

Guylaine Tremblay – Personnalité féminine de l’année et Meilleur rôle féminin dans un téléroman – Unité 9 – « On ne s’habitue jamais à un tel déferlement d’amour! Les gens nous reconnaissent, nous disent de continuer, nous disent qu’ils nous aiment… Pour une actrice, c’est la plus belle des récompenses! »

Claude Legault - Personnalité masculine de l’année – « Avec ce prix, on récompense l’acteur, l’auteur, le créateur de série… On récompense l’entertainer. J’ai toujours aimé faire de la télévision, et la regarder, depuis que je suis petit. Pour moi, c’est un pur plaisir. Maintenant, les séries sont très bien faites. Je prends ce salut comme si les gens me disaient que je les ai fait tripper cette année. Et je le prends, je le savoure, je l’apprécie, et demain, je vais recommencer à travailler. »

LIRE AUSSI:

» Les gagnants en direct

» Les stars sur la tapis rouge (PHOTOS)

» Glamour et potins sur le tapis rouge (ENTREVUES)

» Les réactions sur Twitter

» Les robes légères à l'honneur

» Gregory Charles, Pierre Lapointe et Valérie Carpentier sont de la fête

» Un tapis rouge, du soleil, des vedettes

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala Artis 2013: les gagnants
Gala Artis 2013
Gala Artis 2013: les réactions sur Twitter