NOUVELLES

Transports : des problèmes criants à régler, selon la communauté d'affaires

26/04/2013 05:24 EDT | Actualisé 26/06/2013 05:12 EDT

Le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, a martelé l'importance de régler rapidement les problèmes de transport dans la grande région de Montréal vendredi, lors du Forum stratégique sur les réseaux de transport.

Que ce soit les travaux routiers et la congestion qui n'en finissent plus ou des projets qui ne respectent ni l'échéancier ni les budgets prévus, M. Leblanc dit qu'il en a assez.

« On est dans une économie qui doit être productive. [...] Ces projets-là qui sont retardés ont un impact sur la fluidité des transports, et à la fin, sur la productivité de l'économie de Montréal », dit-il.

Déjà il y a 10 ans, le coût de la congestion sur les routes était estimé à 1,4 milliard de dollars.

Le transport collectif pourrait régler une partie du problème. Toutefois, ces projets nécessitent de l'argent qu'on n'arrive pas à trouver, comme pour le projet d'un système de transport léger sur rail qui serait construit sur le futur pont Champlain. Présent au forum, le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a clairement répété vendredi qu'il n'y aurait pas de nouvelle enveloppe pour financer ce projet, et que Québec n'avait qu'à utiliser les enveloppes fédérales existantes destinées aux projets d'infrastructures.

Montréal a même de la difficulté à trouver du financement pour garder en état les infrastructures existantes.

« Je m'oppose à la construction de quoi que ce soit de plus si je n'ai pas l'argent pour entretenir correctement le métro de Montréal », a d'ailleurs lancé lors de la rencontre le président du conseil d'administration de la Société de transport de Montréal, Michel Labrecque.

D'après un reportage de Valérie-Micaela Bain

PLUS:rc