NOUVELLES

Investissements privés : la ministre Élaine Zakaïb met un bémol

26/04/2013 01:54 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, réfute les propos de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui affirme que le Québec a connu une baisse des investissements privés de 90 % depuis l'arrivée du Parti québécois au pouvoir.

Mme Zakaïb admet que les investissements privés ont légèrement diminué depuis le début du mandat de Pauline Marois. Si l'on compare les sept premiers mois du mandat péquiste à la même période de l'année précédente, les investissements privés appuyés par l'État ont diminué.

Mais la ministre affirme qu'il s'agissait d'une année électorale et soutient du même coup que la baisse est nettement moins importante que ce que laissent entendre les partis d'opposition.

Mme Zakaïb précise que les investissements privés réalisés au Québec au cours des sept derniers mois ont été en fait plus élevés que la moyenne des quatre dernières années.

Ainsi, de septembre à mars, le Québec aurait reçu un total de 3,3 milliards de dollars d'investissements, auxquels a contribué Investissement Québec. La moyenne des quatre dernières années pour la même période est de 3,1 milliards.

Selon ce qu'en déduit la ministre, les données de la CAQ, qu'elle qualifie d'erronées, proviennent de communiqués de presse.

D'après la ministre Zakaïb, comme l'an dernier a été une année électorale et que les libéraux ont donc dû annoncer plus tôt les investissements qui étaient prévus par les entreprises au Québec, une certaine période est restée plutôt vide de nouvelles annonces.

Elle souligne toutefois que deux importants investissements annoncés l'an dernier s'étalent sur plusieurs années, un investissement de 310 millions de Tembec et 750 millions pour le parc éolien de la seigneurie de Beaupré. Ces deux compagnies sont donc actuellement « en train de débourser », explique-t-elle.

« La CAQ a inventé un nouvel indicateur économique, l'indice des communiqués de presse », a-t-elle lancé. Mme Zakaïb confirme cependant que les investissements ont été en baisse cette année par rapport à l'année dernière, année électorale, a-t-elle martelé, mais seulement de 25 %.

« Il n'y a pas lieu de crier au loup. Il n'y a pas lieu d'amener de la morosité », a-t-elle déclaré.

Élaine Zakaïb a aussi tenu à rappeler que l'ensemble des économies des pays industrialisés est actuellement en ralentissement, tout particulièrement l'économie américaine, notre principal partenaire économique.

Les commentaires de la CAQ

Par ailleurs, la CAQ a également fait le point sur la question vendredi matin, affirmant qu'il y a plusieurs semaines que son chef, François Legault, demande des éclaircissements au PQ sur le sujet.

« On a fait la comparaison entre ce qui s'est passé pendant les sept mois du régime libéral versus l'année en cours [...] en prenant toutes les annonces publiques. Mais c'est quand même un travail de moine, on n'a pas la capacité du gouvernement. On compare 1,7 milliard d'investissements privés sur les sept mois du régime libéral à finalement 150 millions », a précisé le député de La Prairie, Stéphane Le Bouyonnec.

PLUS:rc