NOUVELLES

Pierre-Olivier Laliberté avait bénéficié d'une peine dans la collectivité en juillet 2011

25/04/2013 07:46 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT

Quelques semaines après le meurtre de Michaël Cadieux pour lequel il a été reconnu coupable, Pierre-Olivier Laliberté a pu bénéficier d'une peine à purger dans la collectivité dans une autre affaire en 2011. Le tribunal avait conclu alors que l'accusé présentait des signes de réhabilitation.

Le jeune homme de 25 ans avait écopé d'une peine à purger dans la collectivité pour avoir fracturé un os du visage de son ex-conjointe en juillet 2011. Le portrait de Pierre-Olivier Laliberté dépeint à ce moment laissait présumer qu'il regrettait ses gestes et souhaitait se prendre en main.

Le meurtre sauvage de Michaël Cadieux avait été commis trois semaines auparavant dans le quartier Saint-Sauveur.

Pour les accusations de voies de fait, son avocat s'appuyait sur un rapport favorable afin de réclamer une peine dans la collectivité. En s'adressant au tribunal, Pierre-Olivier Laliberté avait déclaré « qu'il avait de la misère à accepter ce qu'il avait fait. »

Il avait aussi ajouté: « La plus grande douleur que je vois, c'est dans les yeux de mon père et de ma mère. C'est avec ça que j'ai le plus de misère à vivre. D'être confronté jour après jour à les regarder et à savoir que le prochain coup, ils ne seront plus en arrière de moi. »

Le juge avait pris en considération les regrets du jeune homme avant de lui imposer une peine dans la collectivité.

Pierre-Olivier Laliberté purge une peine de prison à perpétuité pour le meurtre prémédité de Michaël Cadieux et une tentative de meurtre sur sa copine Barbara Fortin-Saint-Pierre. Il a été reconnu coupable mardi par un jury après un peu moins de deux jours de délibérations.

PLUS:rc