NOUVELLES

Le président serbe s'excuse pour le massacre de Srebrenica

25/04/2013 02:17 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

Près de 23 ans après les faits, le président serbe Tomislav Nikolic a demandé pardon pour le massacre commis par les forces serbes à Srebrenica en juillet 1995.
« Je m'agenouille et demande que la Serbie soit pardonnée pour le crime commis à Srebrenica », a déclaré M. Nikolic, selon les extraits d'une interview accordée à la chaîne de télévision nationale bosniaque (BHT) qui sera diffusée le 7 mai.

« Je présente mes excuses pour les crimes qui ont été commis au nom de notre État et de notre peuple par un quelconque individu issu de notre peuple », a-t-il poursuivi.

M. Nikolic a cependant évité d'utiliser le mot génocide, se limitant au terme crime.

En juin 2012, le président serbe avait déclaré qu'« il n'y avait pas eu de génocide à Srebrenica ».

Nationaliste, M. Nikolic est un ancien allié du défunt président serbe Slobodan Milosevic à l'époque des guerres qui ont déchiré l'ex-Yougoslavie.
Les déclarations de M. Nikolic interviennent une semaine après la conclusion d'un accord de normalisation des relations de la Serbie avec le Kosovo.

Fin mars 2010, le Parlement serbe avait adopté une résolution condamnant le massacre de Srebrenica. Il s'agissait de la première condamnation officielle du Parlement serbe.

Doutes

La présidente de l'Association des Mères de Srebrenica, Munira Subasic, a déclaré ne « pas être convaincue de la sincérité » des propos de M. Nikolic.

« Nous n'avons pas besoin que quelqu'un se mette à genoux pour demander pardon. Nous voulons entendre le président serbe et la Serbie prononcer le mot génocide. C'est seulement alors que nous allons croire que c'est un geste sincère », a déclaré Mme Subasic.

En juillet 1995, vers la fin du conflit intercommunautaire de Bosnie (1992-95), les forces serbes de Bosnie ont massacré environ 8000 hommes et adolescents musulmans à Srebrenica, la pire tuerie commise en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Environ 5650 victimes de ce massacre ont été exhumées de fosses communes, identifiées et enterrées à ce jour dans un centre mémorial près de Srebrenica.

PLUS:rc