NOUVELLES

Infrastructures : les priorités du gouvernement Marois

25/04/2013 10:55 EDT | Actualisé 25/06/2013 05:12 EDT
PC

Dans son nouveau Plan québécois des infrastructures, le gouvernement prévoit des investissements de 92 milliards de dollars d'ici 2023. D'un même élan, Québec révisera sa stratégie d'investissement afin de limiter les dépassements de coûts. À cet effet, un projet de loi sera déposé d'ici la fin de la session parlementaire.

Un article de Pascal Poinlane

Pour suivre l'événement depuis votre téléphone intelligent, cliquez ici

Le président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, souhaite que ce projet de loi permettra un meilleur encadrement des grands projets. Les règles de gestion, d'approbation et de suivi des projets seront resserrées.

Éviter les dépassements de coûts

En novembre 2012, le gouvernement dévoilait les conclusions d'une étude commandée à la firme SECOR-KPMG. Le rapport indépendant concluait que le gouvernement sous-évaluait les coûts des grands chantiers du Québec. Le résultat : des dépassements de coûts de 80 % en moyenne pour une vingtaine de projets majeurs en infrastructure.

Le nouveau Plan québécois des infrastructures publiques remplacera celui prévu par Québec sous la gouverne de Jean Charest. Les libéraux prévoyaient investir environ 44 milliards de dollars entre 2011 et 2016. Les investissements dans le réseau routier et le transport en commun accaparaient presque la moitié des sommes prévues par les libéraux (voir graphique).

Le plan libéral prévoyait : 

En plus des sommes allouées au maintien des infrastructures, le gouvernement libéral avait prévu plusieurs grands projets routiers et hospitaliers :

Le plan libéral prévoyait de grands chantiers :

En matière de transports :

Le remplacement de l'échangeur Turcot à Montréal;

La construction d'une voie de contournement de l'île de Montréal, l'autoroute 30;

L'élargissement et le prolongement de l'autoroute 73 entre Sainte-Marie et Saint-Georges;

Le réaménagement de la route 185 entre l'autoroute 20 et la frontière du Nouveau-Brunswick;

Le prolongement de l'autoroute 20 entre Cacouna et Mont-Joli;

L'élargissement à quatre voies de la route 175 entre Québec et Saguenay;

Le prolongement de l'autoroute 50 entre Doherty et Lachute; Chapitre 5 : Les investissements publics en immobilisations en 2012-2013;

Le prolongement de l'autoroute 410 pour contourner Sherbrooke;

L'élargissement de l'autoroute Henri IV à Québec entre l'autoroute 440 et l'autoroute 573

Le prolongement de la route 167 vers les monts Otish et celui de la route 138 de Natashquan à Blanc-Sablon dans le cadre du Plan Nord.

 ... et en santé et services sociaux :

La construction et l'agrandissement du CHUM (y compris le Centre de recherche), du CUSM (campus Glen et campus de la Montagne), du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, du CHUQ (Hôtel-Dieu de Québec) et de l'Hôpital général Juif Sir Mortimer B. Davis;

- La reconstruction de l'Hôpital de Baie-Saint-Paul du CSSS de Charlevoix, la rénovation de l'urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont et la construction d'un nouveau pavillon en santé mentale du CSSS de Saint-Jérôme;

- La rénovation et l'aménagement de salles d'urgence et d'unités de radio-oncologie dans différents hôpitaux.