NOUVELLES

Chiffrer les décès d'enfants dans les pensionnats

25/04/2013 01:51 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

La Commission de vérité et réconciliation, qui poursuit ses audiences à Montréal, demande aux coroners en chef de l'ensemble du Canada de se pencher sur les décès survenus dans les pensionnats autochtones et de déterminer le nombre exact d'enfants qui y ont perdu la vie.

Un reportage de Jean-Philippe Robillard

La commissaire Marie Wilson demande notamment à la coroner en chef du Québec, Louise Nolet, de tenter de faire la lumière sur les circonstances entourant la mort de ces enfants.

Au Québec, la mort d'au moins 37 enfants est attestée dans les pensionnats autochtones. La majorité d'entre eux sont des Cris et ils sont morts de la tuberculose. La commissaire Marie Wilson craint qu'il y en ait eu davantage.

La commissaire souhaite que Mme Nolet imite l'Ontario qui s'est livré à cet exercice. Le bureau du coroner en chef de l'Ontario avait épluché quelque 5000 avis de décès pour découvrir que 120 enfants autochtones de plus - que les cas connus - avaient perdu la vie dans ces pensionnats.

Mme Wilson veut que le bureau de la coroner en chef du Québec se livre au même exercice pour tenter de trouver de nouvelles victimes. La commissaire croit que si le Québec et les autres provinces effectuent ces vérifications, le pays aura une vue d'ensemble plus exacte de l'ampleur du phénomène.

La coroner en chef Nolet, qui doit quitter ses fonctions sous peu, a refusé de commenter la déclaration de la commissaire Wilson.

À LIRE AUSSI :

PLUS:rc