NOUVELLES

Santé : Un cégépien de Québec fait une découverte prometteuse

24/04/2013 05:27 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

Un cégépien de 19 ans de Québec fait une découverte prometteuse dans la recherche de traitements contre les infections bactériennes. Dans un laboratoire de l'Université Laval, David Drouin a réussi à démontrer qu'une faible concentration d'huile de cannelle combinée avec des probiotiques affaiblit la bactérie E. coli.

Son projet s'inscrivait dans le cadre de la finale québécoise des Expo-sciences, qu'il vient de remporter. Depuis quelques années, David Drouin a découvert un intérêt pour la science, particulièrement pour la recherche d'antibiotiques alternatifs.

L'effet des huiles essentielles sur les bactéries infectieuses, dites pathogènes, est déjà connu en laboratoire. Les probiotiques sont aussi reconnus pour leurs bénéfices. L'originalité de la recherche de David Drouin, c'est d'avoir combiné l'huile essentielle, à une dose spécifique, avec les probiotiques sans affecter les bactéries utiles à l'organisme.

De toutes les huiles mises à l'essai, celle de la cannelle s'est avérée la plus efficace. « Le principe de base est que la cannelle va affaiblir les bactéries pathogènes, ce qui va permettre aux bactéries probiotiques de prendre le dessus sur l'infection », a précisé David Drouin.

Avancée importante

Le professeur Steve Charette, qui est à la recherche de solutions de rechange aux antibiotiques, croit que les travaux de David constituent une avancée importante. « L'idée de combiner les deux approches, c'est-à-dire probiotique et huile essentielle, diminue les risques de résistance parce qu'il faut que la bactérie infectieuse devienne résistante à deux choses à la fois, ce qui est peu probable. »

Cette nouvelle approche serait efficace pour lutter contre l'E. coli, mais des chercheurs croient qu'elle pourrait aussi s'appliquer à d'autres bactéries infectieuses.

PLUS:rc