NOUVELLES

Marie-France Bazzo remplacera René Homier-Roy

24/04/2013 03:31 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

L'animatrice Marie-France Bazzo effectue un retour à la Première Chaîne de Radio-Canada. Elle prendra les commandes de l'émission matinale au début de la saison 2013-2014 en remplacement de René Homier-Roy.

Elle devient la première femme de l'histoire de Radio-Canada à animer l'émission du lever du jour. Patricia Pleszczynska, directrice générale par intérim de la Radio de Radio-Canada, en a fait l'annonce cet après-midi.

De 1995 à 2006, Marie-France Bazzo a animé la populaire émission Indicatif présent, diffusée en matinée à la Première Chaîne.

« C'est un cadeau immense. Je crois que les deux créneaux les plus intéressants à la radio sont ceux du milieu de matinée et du matin. J'ai eu la chance d'animer Indicatif présent, mais je ne pensais pas que ça arriverait un jour [d'animer l'émission du matin] », a souligné Marie-France Bazzo en conférence de presse.

Ce matin, René Homier-Roy avait annoncé qu'il quittait la barre de C'est bien meilleur le matin après 16 ans au micro.

Au cours des dernières années, elle s'était tournée vers la télévision. Avant de produire et d'animer Bazzo.tv à Télé-Québec, elle a animé Il va y avoir du sport sur la même chaîne. Elle est également chroniqueuse à l'émission Puisqu'il faut se lever, de Paul Arcand, au 98,5 FM à Montréal depuis 2008.

Elle a d'ailleurs confirmé qu'elle reviendrait à l'animation de Bazzo.tv à l'automne et qu'elle poursuivait son travail de productrice.

« Je ne suis plus la même fille [depuis son départ de Radio-Canada en 2006]. Je suis passée par le privé, j'ai fondé ma boîte de production. Je reviens maintenant au service public avec des outils différents », a-t-elle ajouté.

En conférence de presse, Anne Sérode, directrice de la Première Chaîne de la Radio de Radio-Canada, est revenue sur la popularité de l'animatrice auprès des auditeurs de la Première Chaîne, même plusieurs années après avoir quitté les ondes.

« Depuis que Marie-France est partie, je pense qu'il ne s'est pas passé une semaine sans que je reçoive un courriel d'un auditeur qui disait s'ennuyer d'elle. »

PLUS:rc