NOUVELLES

Le projet de tramway à Montréal conforté par une étude de faisabilité

24/04/2013 11:27 EDT | Actualisé 24/06/2013 05:12 EDT

L'étude de faisabilité technique du projet de la première ligne du tramway à Montréal confirme la pertinence de doter la ville d'un transport collectif intermédiaire entre l'autobus et le métro.

Cette première ligne est constituée d'un tracé en boucle dans le centre-ville, puis, dans l'axe du chemin de la Côte-des-Neiges. Elle s'étendrait sur 13,2 km et permettrait de véhiculer plus de 70 000 usagers par jour.

L'étude ajoute que le tracé est particulièrement adapté aux secteurs de fort achalandage situés à proximité, puisqu'il comprend une quantité importante de pôles générateurs de déplacements, tels des hôpitaux et des universités.

On croit que le tramway offrira un service sécuritaire et confortable tout en permettant des gains de temps appréciables en termes de déplacement.

L'étude de faisabilité conclut aussi à l'amélioration de la qualité de vie des quartiers desservis grâce à la création d'espaces publics, l'accessibilité accrue aux secteurs en développement et par l'impact du projet sur la qualité de l'air.

Réal Ménard, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, croit que l'étude de faisabilité confirme la pertinence du projet et met en évidence l'importance des investissements requis. Le coût de cette première ligne du tramway est estimé à près d'un milliard de dollars.

Les auteurs de l'étude affirment que le projet permettra de générer une plus-value foncière de près de 1 milliard de dollars et de créer près de 12 400 emplois directs et indirects.

PLUS:rc