NOUVELLES

Requête en suspension contre le maire de Saint-Rémi

23/04/2013 08:01 EDT | Actualisé 23/06/2013 05:12 EDT

Une démarche sera entreprise aujourd'hui au palais de justice de Longueuil dans le but de relever provisoirement de ses fonctions le maire de Saint-Rémi, Michel Lavoie, qui fait face à des accusations criminelles.

Une requête en suspension provisoire prévue à la nouvelle loi 10 sera déposée par des citoyens contre le maire, qui est accusé de complot, fraude et abus de confiance.

Le maire Lavoie, son fils, Sébastien Lavoie, ainsi que Dominic Dorais, de l'entreprise Constructions Dorais, avaient été arrêtés à la mi-décembre par des agents de l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

L'enquête de l'UPAC allègue que le maire utilisait ses pouvoirs pour s'assurer que des projets soient développés et construits par ses proches et partenaires d'affaires.

Leurs dossiers seront de retour devant le tribunal le 13 mai.

La requête en suspension est la première à être déposée depuis l'adoption à l'unanimité par l'Assemblée nationale de la nouvelle loi en vertu de laquelle un maire peut être suspendu de ses fonctions lorsqu'il est accusé au criminel et qu'il risque en vertu de ces accusations deux ans de prison ou plus.

La Presse Canadienne

PLUS:rc