NOUVELLES

Le mauvais rôle de la pièce

23/04/2013 02:24 EDT | Actualisé 22/06/2013 05:12 EDT

Fernando Alonso n'a cette fois rien à se reprocher. Il a été victime à Bahreïn de la rupture d'une petite pièce dans le système DRS de son aileron arrière.

C'est ce que Ferrari a confirmé par communiqué mardi. C'est la première fois depuis l'arrivée du DRS en 2011 que cette pièce lâche. Alonso a été obligé de s'arrêter deux fois aux puits afin que les mécaniciens baissent à la main le plateau mobile de l'aileron. Des mécaniciens tapant sur la voiture pour replacer une pièce, on ne voit pas ça souvent en F1...

« Notre analyse a montré qu'il s'agit du bris d'une composante mécanique dans le système DRS de l'aileron. Le bris de cette pièce ne nous inquiète pas, peut-on lire dans le communiqué de Ferrari. Mais nous devons nous assurer que la voiture soit toujours fiable à 100 %.

« Ça arrive souvent qu'une petite pièce nous empêche de tirer le maximum de la voiture, poursuit Ferrari. Ce bris est d'autant plus décevant que la voiture a été performante tout au long du week-end, et Alonso aurait certainement pu disputer la victoire à Vettel. »

Et comme si les problèmes de DRS ne suffisaient pas, la voiture de Felipe Massa a été ralentie par deux crevaisons durant la course.

« Je ne me souviens pas d'un week-end où tout a été à ce point de travers, a affirmé le patron de l'équipe Stefano Domenicali. Nous aurions pu obtenir de bons résultats, car la voiture était bonne. Alors, il ne faut surtout pas nous décourager. »

Ferrari conclut son bilan du week-end de Bahreïn en expliquant que « le calme règne à l'usine, car l'équipe a tous les éléments pour se battre pour le titre ».

Fernando Alonso n'a-t-il pas dit qu'il avait cette saison « la meilleure voiture qu'il ait pilotée depuis 3 ans »? Si.

Après ce week-end de misère, Ferrari a 32 points de retard sur Red Bull au Championnat des constructeurs.

PLUS:rc